Nuits Sonores : pour les festivaliers, le jour plus fort que la nuit

Les Nuits Sonores se sont achevées ce dimanche 28 mai. La journée de clôture à la Sucrière était l’occasion de profiter des derniers instants du festival et de faire le bilan de cette 15e édition, avec les festivaliers.

Le Sunday Park s’est installé à la Sucrière ce dimanche 28 mai, pour clôturer la 15e édition des Nuits Sonores. Après quatre jours de fête et d’activités ludiques aux usines FagorBrandt, à la Sucrière, ou encore aux Subsistances, les Nuits Sonores ont plié bagage pour un an. Qu’ont pensé les festivaliers du 15e anniversaire de l’évènement lyonnais ?

Les Extra ! des Nuits Sonores : "une réussite"

Pour Léa, 23 ans, "les open air gratuits ont été une réussite cette année". Elle a apprécié les Extra ! et les entrées dans les boites partenaires qui n’étaient "pas très chères". Pour cette adepte du festival depuis 3 ans, "les Nuits Sonores s’améliorent chaque année". D’autant plus qu’elle vient de loin pour y assister. "L’an dernier je venais d’Allemagne, et cette année je vis à Philadelphie. Les Nuits Sonores sont l’occasion pour moi de rentrer en France", a-t-elle précisé, sourire aux lèvres. Lucile, maman d’une petite fille de 9 ans, a beaucoup apprécié les évènements "Mini Sonore" pour les enfants. "Ce qui est sympa c’est que les enfants peuvent être occupés. Ma fille vient tous les ans avec son père, elle avait le choix entre aller à la mer ou aux Nuits Sonores, et on est là aujourd’hui !" a-t-elle affirmé en plaisantant. Pour Grégory, "les Extra ! étaient super, comme d’habitude". L’étudiant en droit au chapeau de marin trouve que "les open air et les journées à la Sucrière étaient les meilleurs moments du festival". Plage sonore du Bellona, Extra ! ‘Et la mer, Michel !’ à Guillotière… Le jeune homme de 20 ans a sillonné la ville au travers des Nuits Sonores. Il se dit reconnaissant de vivre à Lyon, "où des évènements de qualité et gratuits sont organisés pour tous". Son coup de coeur : "La Plage Sonore du bateau Bellona qui était clairement le repaire des festivaliers ce week-end, entre les ‘days’ et les nuits. Et une mention spéciale au collectif Encore, avec sa techno qui nous a tous rendu fous", a-t-il laissé échapper.

Des avis partagés sur l’organisation du festival

Pour Léa, l’organisation des Nuits Sonores était un succès cette année. "C’était vraiment bien, pour la troisième nuit, il y avait très peu d’attente pour entrer dans le festival et aux bars", a-t-elle déclaré. Orlane, 22 ans et bénévole, partage son avis. "Je trouve que le festival est très bien organisé, j’ai eu l’occasion de travailler pour d’autres événements de ce genre et l’organisation n’était vraiment pas la même", a affirmé la jeune femme, bracelet "Nuits Sonores" au poignet. Si les avis sur les 'Days' sont unanimes, les festivaliers sont partagés pour les nuits. Emilie et Charles, tous deux habitués du festival depuis 10 ans, se disent "déçus". "Pour les nuits aux usines, on a vraiment trouvé qu’il y avait un problème de capacité", a déclaré l’homme de 29 ans, acquiescé par sa conjointe. Cette remarque revient souvent sur les réseaux sociaux, certains allant jusqu’à dire qu’une telle foule était "dangereuse" pour les festivaliers et que "la sécurité du festival était très limite". L’organisation des Nuits Sonores a alors expliqué, sur Facebook, qu’il s’agissait "de moments d’affluence où le public est concentré majoritairement sur un lieu". Cela a été le cas notamment au concert de l’artiste Vitalic, très attendu lors de la première nuit. Charles et Emilie ont tout de même décidé de ne pas revenir l’année prochaine. "Je pense beaucoup de bien de ce festival, mais je suis nostalgique du temps où il était au marché gare", a conclu le couple lyonnais. Contrairement à eux, Grégory a été conquis. "On aura bien fêté les 15 ans des Nuits Sonores, et on se retrouvera l’année prochaine !"

à lire également
ONL orchestre orgue
 C’est l’ouverture de saison à l’Auditorium et l’occasion pour le public lyonnais de découvrir à l’œuvre le nouveau directeur musical de l’Orchestre national de Lyon (ONL).
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut