© Jacques Aubert

Nuits de Fourvière : quand Jean-Claude Vannier réorchestrait Brassens

Tapi dans l’ombre derrière les grands de la chanson française, le compositeur et arrangeur Jean-Claude Vannier est l’un des plus importants musiciens du XXe siècle jusqu’au début des années 2010.

On lui doit les plus belles pages de Barbara, Gainsbourg, Higelin, Brigitte Fontaine, Françoise Hardy, Nougaro, Bashung, Polnareff… pour n’en citer que quelques-uns. Ses albums sous son nom, ses musiques de films sont autant de merveilles qui font de lui un artiste singulier et sans doute le plus grand arrangeur français aux yeux de beaucoup.

C’est en 1974 que Louis Hazan, directeur de Philips, afin d’en faire la surprise à Georges Brassens à l’occasion de ses 50 ans, commande à Vannier l’arrangement et l’orchestration de quelques-unes de ses mélodies.

Le résultat, miraculeux, donna lieu à un disque transfigurant les chansons de Brassens, soulagées de leurs paroles, en autant de petites perles instrumentales aux orchestrations étourdissantes. L’adjonction à l’effectif instrumental de pianos d’enfants, cloches à vaches ou de flexatone de clown ainsi que la production des plus audacieuses en font un objet à part rendant honneur au talent de mélodiste de Brassens.

C’est cet exact répertoire, trop méconnu, qui sera interprété à l’odéon de Fourvière par Jean-Claude Vannier lui-même, du haut de ses 79 ans, à la tête d’un orchestre de vingt-cinq musiciens.

Cette petite gâterie sera entrecoupée de la lecture des textes de Brassens par Fanny Cottençon, Richard Bohringer et Serge Valletti. En prélude à ce concert, l’orchestre de mandolines de Vincent Beer-Demander interprétera en création mondiale, À la française, commandée pour l’occasion à Jean-Claude Vannier.


Pour Brassens, un cadeau surprise ! – Dimanche 10 juillet à 21 h à l’odéon de Fourvière – www.nuitsdefourviere.com


 

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut