Hubert Mounier et Benjamin Biolay © Gaëlle Mounier
Hubert Mounier avec Benjamin Biolay © Gaëlle Mounier

Nuits de Fourvière : Biolay signe un bel hommage à son mentor

Benjamin Biolay a rendu un vibrant hommage à son ami Hubert Mounier ce jeudi soir au théâtre antique de Fourvière. Sur scène, il a été rejoint par Pascal Obispo, l'artiste lyonnais Kent et de nombreux proches du fondateur de L'Affaire Louis' Trio pour revisiter l'album Mobilis in Mobile devant un public conquis.

Musicien, dessinateur et auteur de BD, le Lyonnais Hubert Mounier a laissé derrière lui une oeuvre considérable et parfois méconnue. Décédé il y a deux ans d'une rupture d'anévrisme, celui qui se faisait appeler Cleet Boris a marqué à jamais des artistes de talent. Parmi eux, le Caladois Benjamin Biolay, qui après avoir chanté quatre de ses chansons deux ans plus tôt à Fourvière a souhaité lui consacrer une soirée entière. Sorti en janvier 1993 et considéré comme le chef d'oeuvre de L'Affaire Louis Trio, l'album Mobilis in Mobile a été revisité devant les 3000 âmes de l'amphithéâtre romain.

#HubertMounier était un top artiste. @Benjamin_Biolay lui a rendu ce soir un hommage magnifique et émouvant aux #nuitsdefourviere, avec des super musiciens, @ObispoPascal
,@Kent, @karenbrunon... La classe, une belle preuve d'amitié, et pour nous le public un succès de larmes... pic.twitter.com/RXSZYGHMLR

— olvt (@olvt_officiel) 19 juillet 2018

Seul au piano d'abord, Benjamin Biolay a interprété une sélection de ses propres chansons, "celles qu'Hubert aimait vraiment". L'artiste a ensuite proposé un "voyage dans le cerveau d'Hubert Mounier" et a été rejoint sur scène par Pascal Obispo, l'artiste Lyonnais Kent ainsi qu'Yvan Ackermann le batteur de l'Affaire Louis' Trio, et Vincent Mounier, petit frère d'Hubert et dernier survivant du trio. La veuve du chanteur, Gaëlle Mounier, qui a préparé la soirée avec Benjamin Biolay, avait mis à disposition les éléments de décor d'époque du 4e album de L'Affaire, pour une soirée qui restera gravé dans l'histoire des Nuits.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut