NOFX vu par Manu Larcenet

Depuis ses premières planches chez Fluide Glacial en 1995, il leur rend un hommage discret, disséminant de-ci de-là leur nom dans ses dessins. Qui de mieux alors pour nous parler de NOFX, la formation surnommée de "funniest band in rock and roll* " par la presse spécialisée ?

Préface : L'initiation
Manu Larcenet : C'est mon frère skateur qui m'a fait découvrir NOFX en même temps que Bad Religion ou Agent Orange. Je ne connaissais pas cette musique. Je n'avais jamais rien entendu d'aussi rapide. J'aime bien ce groupe parce qu'ils sont quand même très cons. Les textes sont stupides pour la grande majorité, c'est donc assez drôle et musicalement, c'est vachement intéressant. Ce n'est pas non plus de la musique expérimentale, il y a beaucoup de mélodie et j'aime bien le côté vraie chanson. C'est un truc que tu peux écouter n'importe où, n'importe comment. Et puis c'est du rock. J'aime bien le rock.
Chapitre I : l'idéologie punk ?
Punk, sans doute, mais ce sont surtout des gens qui ne se prennent pas au sérieux. C'est plus basé sur l'humour que sur une sorte d'autodestruction ou de revendication. Ça sortait un peu du rock français où on faisait vraiment dans le social. C'était bon de se laver la tête avec NOFX. J'adorais aussi des groupes français comme Ludwig Von 88, les Satellites ou les Wampas parce que, justement, ce sont des groupes drôles.

Chapitre II : le live
Je les ai vus en concert deux ou trois fois il y a une dizaine d'années, mais autant ils sont très forts sur leurs albums, autant c'est un très mauvais groupe de scène. C'est un bordel sans nom. Ils s'en foutent que ça tombe juste ou que le son soit bon. Mais il y a toujours cette énergie qui était assez entraînante quand même.
Postface : l'héritage
Pour moi, c'est assez unique, je ne vois pas de continuité. Il y a eu des tentatives mais c'était des redites de ce qu'avait fait NOFX. Ils ne sont pas leaders de quoi que ce soit. Ils ont fait leur truc dans leur coin et c'était vachement bien, mais maintenant, c'est une impasse. Tu ne peux pas jouer plus vite, offrir plus de mélodie ou être plus con. C'est un peu ultime comme groupe. Ça ne sert à rien de continuer dans cette voie-là !
NOFX. Le 20 avril au Transbordeur, 3 boulevard Stalingrad, Villeurbanne.
*Le groupe le plus drôle du rock and roll

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut