Isabelle Adjani dans Opening Night – Mise en scène Cyril Teste © Simon Gosselin
Isabelle Adjani dans Opening Night – Mise en scène Cyril Teste © Simon Gosselin

Lyon : Rendez-vous nocturnes avec Adjani aux Célestins dès mardi

Cyril Teste revient à Lyon avec une nouvelle adaptation d’une œuvre connue au cinéma. Cette fois, il s’agit de rien de moins qu’Opening Night, le film de Cassavetes. Mais nombreux sont ceux qui attendent surtout la star qui reprend le rôle de Gena Rowlands : Isabelle Adjani.

On vous en avait parlé dès la saison dernière tant l’événement est de taille. Le retour de Cyril Teste aux Célestins s’annonce comme un rendez-vous majeur. Les deux derniers passages du metteur en scène et de son collectif MxM (Nobody en 2017 et Festen en 2018) ont en effet marqué les esprits. Teste a conquis son public par son art qui mêle, avec brio, cinéma et théâtre. Ce qui se passe sur scène – et dans les coulisses, pour Festen – est filmé et retransmis sur grand écran. Ce qui donne à chaque geste, chaque expression du visage une intensité redoublée.

À cet attrait formidable s’ajoute pour sa nouvelle création la présence d’Isabelle Adjani. L’œuvre à laquelle Cyril Teste a choisi de se confronter, à l’instar de Festen, est connue par le film qui en a été tiré. Il s’agit en effet d’Opening Night, la pièce de John Cromwell dont John Cassavetes s’était inspiré pour son film du même nom. Gena Rowlands y incarnait une actrice en difficulté, entre sa vie privée et ses déboires personnels. Isabelle Adjani s’engage sur ses traces avec le respect et le désir d’être à la hauteur que l’on imagine.

Opening Night – du 26 mars au 3 avril au théâtre des Célestins

Morgan Lloyd Sicard et Frédéric Pierrot dans Opening Night – Mise en scène Cyril Teste © Simon Gosselin
Morgan Lloyd Sicard et Frédéric Pierrot dans Opening Night – Mise en scène Cyril Teste © Simon Gosselin

[Article extrait du supplément Culture de janvier de Lyon Capitale]

à lire également
Inflammation du verbe vivre, de Wajdi Mouawad (photo de répétition) © Pascal Gely
Habitué de la scène du TNP, Wajdi Mouawad revient à Villeurbanne avec une nouvelle pièce, dont il signe l’écriture, l’interprétation et la mise en scène, Inflammation du verbe vivre.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut