Tango L'Explose NE PAS REUTILISER
© Mao Mendivelso

Lyon : Les bas-fonds du tango à la Maison de la danse

Après l’Inde, direction Buenos Aires à la Maison de la danse. Où la compagnie colombienne L’Explose ravive ce jeudi le tango argentin des années 1950, celui des vilains garçons et des dames du soir.

Basée en Colombie, L’Explose est une compagnie que l’on retrouve avec un immense plaisir à la Maison de la danse. Créée par Tino Fernández, dans un premier temps à Paris pour ensuite s’installer à Bogotá, elle a la particularité de ne pas s’enfermer dans un style et de mettre l’accent dans sa recherche plus sur l’aspect émotionnel que sur le mouvement, sur l’énergie, qui peut être parfois violente, naviguant entre imaginaire et réalité sociale.

Buenos Aires, un bar, fin de nuit

Tu nombre me sabe a tango, la pièce présentée cette semaine à Lyon, raconte le tango argentin des années 1950, dansé par des vilains garçons et des dames du soir. L’atmosphère est celle des bars de fin de nuit qui suintent l’alcool et les mégots de cigarettes et semblent situés dans les bas-fonds de Buenos Aires. Avec des extraits de films tournés par de vieux cameramen noctambules projetés en fond de scène, des airs d’accordéon au loin et des danseurs silencieux qui cherchent ici ou là un ou une partenaire. Pour Tino Fernández, le tango est une musique qui transcende les êtres humains, autant les hommes que les femmes, en s’offrant quelques minutes l’un à l’autre. “Dans cette nouvelle création, dit-il, j’ai voulu chercher un genre bien spécifique comme l’est le tango, mais abordé avec un langage contemporain, en opposition avec un répertoire de tango classique, qui met en évidence les impulsions qui meuvent le corps, plus que les pas ou les mouvements.”

L’Explose / Tu nombre me sabe a tango
Dans le cadre de l’Année France-Colombie
Jeudi 16 et vendredi 17 novembre à 20h30 + samedi 18 à 15h et 20h30, dimanche 19 à 15h, à la Maison de la danse.
–> Milonga à l’issue de la représentation le 16 novembre
à lire également
Chorégraphie Merce Cunningham © Jaime Roque de la Cruz
La nouvelle saison de la Maison de la danse vient d’être lancée. Rendez-vous est donné avec des spectacles qui illustrent la richesse d’une scène chorégraphique polymorphe et mondiale.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut