“Lyon fait partie des villes où l'on chante le plus“

CONCERT - Chaque année, depuis près de trente ans, l'ensemble polyphonique de Lyon interprète les grandes œuvres de la musique classique. Deux concerts seront ainsi donnés les 25 et 28 mars prochains à la Basilique de Ainay. Cette année, c'est Le Messie de Haendel que le directeur musical, Vicky Lumbroso, a choisi d'interpréter. Un choix qui devrait confirmer la bonne réputation de l'ensemble.

Il est 20h à la paroisse de la Rédemption et les chanteurs de l'ensemble polyphonique de Lyon se chauffent la voix. Comme tous les jeudi, une soixantaine de choristes confirmés répètent dans une petite salle sous la direction de Vicky Lumbroso, directeur musical et chef de chœur. Une majorité de femmes occupent les rangs. A gauche, les hommes compensent leur petit nombre par leurs voix de basses. Beaucoup sont à la retraite mais s'investissent pleinement dans la promotion de leurs concerts. Il faut dire que, selon Claude Vincienne, président de l'ensemble, la concurrence est rude dans le petit monde du chant chorale : “Lyon fait partie des villes où l'on chante le plus“. Retraité dynamique, il parle avec enthousiasme de l'ensemble et de son directeur musical. Le parcours de Vicky Lumbroso est, en effet, impressionnant. Formé par Michel Corboz, il a travailléavec Jean-François Paillard et Stéphane Cardon, deux célèbres chefs d'orchestre.

Musique classique plutôt que contemporaine

Chaque année, le succès est au rendez-vous : l'interprétation du requiem de Mozart a fait 1100 entrées l'année dernière. “Je pense que nous attirons des gens amateurs de grande musique. Nous avons également une réputation de qualité sur Lyon“, explique Claude Vicienne. A la question du répertoire, le chef de chœur est catégorique : “nous chantons surtout les grandes Œuvres“. Pour le président de l'association, “il est difficile de remplir les salles avec des œuvres contemporaines“. L'ensemble ne vit d'ailleurs que sur la vente des billets. “Et puis le contemporain, c'est très difficile à chanter“, s'exclame Vicky Lumbroso, dont les goûts musicaux le pousse davantage vers Purcell, Monteverdi et Haendel. Au programme des deux concerts de mars : des extraits du Messie de G. F. Haendel, Idoménée de Mozart et Carmen de Bizet, entre autres.

Jeudi 25 mars à 20h30.
Dimanche 28 mars à 17h00.
Entrée : 20 euros. Étudiants et ACJ : 15 euros.
Locations dans les points de vente habituels.
Renseignements : http://www.chorale-epl.com/

à lire également
Dans la nuit de mercredi à jeudi, Lyon a perdu l'un de ses plus anciens bouquiniste et puits de culture musicale. Emporté à 64 ans, Serge Boissat n'a jamais cessé de diffuser sa passion pour le rock au sens large et pour la bande dessinée. Son ami et fondateur de la radio libre "Radio Bellevue" en 1981, le réalisateur Jean-Claude Chuzeville, lui rend hommage.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut