Lyon : Branchez-vous sur Les Nuits du Canal !

Pari tenu pour Michel Bernini, le patron du café-théâtre Lulu sur la Colline. Il propose sur l’esplanade du marché aux Puces du Canal des spectacles en plein air avec un service de restauration.

Avec les annulations qui pleuvaient, les festivals qui déclaraient forfait un par un, on pouvait redouter que les habitants de Lyon et de sa périphérie n’aient aucune possibilité de voir des spectacles en plein air cet été. C’était sans compter avec Michel Bernini ! En quelques semaines, le patron de Lulu sur la Colline, auteur, metteur en scène et comédien lui-même, a réussi à monter, non sans mal, Les Nuits du Canal. Il s’est associé à Stephan Blanchet, le directeur du marché aux Puces, afin de proposer, chaque fin de semaine, jusqu’au 12 septembre des soirées où l’on peut dîner en plein air et assister ensuite à un spectacle. En cas de mauvais temps, il y a même une solution de repli, sous chapiteau ! Ce qui était le cas lors de la première semaine de programmation de l’événement mais ne nous a pas empêchés d’apprécier le spectacle proposé, Douce France, une pièce “politicomique” sévèrement arrosée… Et le barbecue roboratif servi juste avant, dans une joyeuse atmosphère de guinguette. Le tout en respectant à la lettre les protocoles sanitaires. Soirées à thème, one man shows, comédies, concerts et projections de films sont au menu de cette manifestation, désormais soutenue par la Région. Notre sélection.

Au programme

• Samedi 11 juillet.

Concert de Michael Jones

Guitariste hors pair, Michael Jones a collaboré aux albums de nombreux artistes tels que Jean-Jacques Goldman, Johnny Hallyday ou Joe Cocker en tant que musicien ou auteur. Il a également participé aux bandes originales de films comme L’Union sacrée, Un Amour de sorcière ou Pacific Palisades interprétée par Ray Charles.

Enfin, il a parcouru les scènes du monde entier parfois aux côtés de Céline Dion, Phil Collins ou encore Christopher Cross.

• Lundi 13 et mardi 14 juillet.

Plein Phare

Un huis clos écrit par Jacques Chambon qui met aux prises, dans un phare breton, le gardien des lieux, alcoolique et suicidaire, avec un jeune cadre tellement dynamique qu’il est venu s’échouer en planche à voile sur les rochers en contrebas une nuit de tempête (de rires).

 Du jeudi 27 au samedi 29 août.

Pâtes à l’ail (de et avec Bruno Gaccio)

Deux amis d’enfance se retrouvent depuis des décennies, au moins une fois par mois, pour refaire le monde et le point sur leur existence. Ce soir, l’un des deux va demander à l’autre le plus grand service qu’un homme puisse rendre à un autre : lui éviter la déchéance. Avec Bruno Gaccio et Philippe Giangreco ; mise en scène de Jean-Carol Larrivé.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut