Festival Acordanse 2018 (©Maison de la Danse)

Lyon : Acordanse, une édition qui a du rythme !

Présenté dans le cadre de “Fêtons l’été”, Acordanse déroule sa 11e édition avec un programme survitaminé et un public toujours aussi participatif.

Le festival Acordanse s’articule autour de deux soirées présentées par le roi du freestyle et de l’improvisation, à la voix hypnotique créant des rythmes éclatants : MC Philémon. La première soirée est dédiée à la danse hip-hop sous toutes ses formes – break, mais aussi popping, house, krump, locking, new style –, avec des battles (dont un spécial kids) et des shows chorégraphiques. Parmi les groupes, on peut citer Afreekop, adepte des danses afro et hip-hop, qui se démarque par sa forte identité féminine, et le Badland Crew, spécialiste du locking et des rythmes funk.

La seconde soirée est constituée de nombreux spectacles. On retrouve la compagnie De Fakto, menée par Aurélien Kairo, avec Quelque chose de Melody Nelson qui met en scène l’amour comme un poison violent en s’inspirant de l’œuvre de Gainsbourg. Constant Bankoué incarne dans The Box and the Alchemist un personnage qui illustre son parcours et sa volonté de se remettre en cause dans sa pratique du hip-hop.

Le trio féminin La Triochka fonde son travail sur des portés acrobatiques, des colonnes à trois, en s’amusant de la symbolique de femmes qui portent des femmes. Un trio de krump féminin, la compagnie Lioness Buckness, débarque au cœur de battles qui mettront en avant, là aussi, les femmes. On retrouve la compagnie Relevant avec un travail qui mêle danse urbaine, théâtre et expression corporelle. Le festival s’achèvera avec un bal chorégraphié par les danseurs de Pôle en Scène, qui enflammeront le dancefloor accompagnés par un DJ.


Tout le monde danse : bals à gogo et corps en mouvement

Si vous ratez le bal d’Acordanse, les mois de juillet et d’août ne manqueront pas de rendez-vous pour vous faire danser et vous initier à différents styles de danse et de pratiques corporelles. “Fêtons l’été*” orchestre dans tous les arrondissements de la ville des rendez-vous avec des danseurs et des compagnies. Seront à l’honneur la salsa cubaine, le tango, le lindy-hop, la danse bretonne, la danse africaine, sans oublier les guinguettes qui mélangeront bal musette et musiques actuelles.

Si vous n’aimez pas la danse mais que vous aimez bouger autrement, les parcs de Lyon, notamment celui de la Tête-d’Or, vous invitent à la découverte du qi gong, du taï chi chuan et de la gymnastique suédoise, avec également du sabre coréen et de l’escrime japonaise.

* Nouveau nom de Tout l’monde dehors.


[Article publié dans Lyon Capitale n° 790 – Juillet-Août 2019]

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut