Les fenêtres enchantées

Portée par la musique de Rodolphe Burger, la nouvelle création du Turak Théâtre est un véritable enchantement.

Tout commence comme d’habitude avec le Turak. Michel Laubu, le meneur de la troupe, intervient sur le devant de la salle. En quelques mots, il nous explique combien il va nous falloir nous armer de courage tant ce qui va nous être proposé est totalement dénué de sens. Cette autodérision-là, on la connaît. Mais elle place le spectateur sur le terrain de l’humour et de l’imaginaire, l’incite à se laisser emporter par la singulière poésie de l’univers fait de bric et de broc qui s’amasse sur scène, ainsi que par les deux musiciens et les deux marionnettistes qui l’occupent. On les aperçoit à travers deux fenêtres géantes tandis que s’engouffre la rumeur obstinée de l’océan. Un vieux chat ronronne avec un bruit de radio dans un coin, une table est soigneusement dressée. Et, au milieu de tout ça, s’agite un vieux bonhomme dont l’expression est à la fois tendre et grincheuse (comment est-ce possible ? ne nous le demandez pas). Il s’inquiète, maugrée et griffonne sur un calepin. Vous y êtes ? C’est parti pour un des plus délicieux voyages poétiques proposés par le Turak ces dernières années.

Musique et vidéo, nouveaux adjuvants au rêve

Aux ingrédients accoutumés (la capacité de donner vie à de vieux objets, l’extraordinaire empathie qui se crée avec les marionnettes) s’ajoutent des éléments nouveaux qui viennent encore renforcer la force visuelle et l’émotion qui se dégagent. En premier lieu, la musique composée par Rodolphe Burger. Faite de feulements lancinants de guitare et de soli de saxophone déchirants, elle est un véritable adjuvant au rêve que l’on regarde les yeux grands ouverts se dérouler sur le plateau. En second, une extraordinaire trouvaille : l’utilisation d’un écran vidéo qui surplombe la scène, où sont projetés de magnifiques dessins oscillant entre Dalí et Folon. Une petite merveille, on vous dit !

-----------------

Les Fenêtres éclairées. Ven. 30, samedi 31 mars et mardi 3 avril à 20h, merc. 4 avril à 15h, au théâtre de la Croix-Rousse, Lyon 4e.

> Concert de Rodolphe Burger, jeudi 5 avril, à 20h.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut