Les 10 expos de l'été

Au menu, du très lourd avec notamment des œuvres de Daniel Buren, Anish Kapoor, On Kawara, Martha Rosler ou Jeff Wall. Beaucoup d'inédits également, comme les intéressants travaux de Jordi Colomer, Laurence Weiner, Alighiero Boetti ou Luciano Fabro.
Pour qui ? Ceux qui veulent réactualiser leur who's who de l'art contemporain.

Jusqu'à quand ? 21 septembre à L'institut d'Art Contemporain. 11, rue Docteur Dolard à Villeurbanne. 04 78 03 47 00

Armand Avrillien

Quoi ? 82 ans et l'esprit toujours aussi vagabond. Intarissable palabreur, voilà près d'un demi-siècle que l'artiste lyonnais s'évertue à composer avec les objets dérisoires du quotidien : pinces à linge, vieux cartons, bouchons de liège ou bouts de ficelle. Grâce à sa patte créative servie par une âme de sale gosse, des derniers semblent reprendre vie dans ses étonnant tableaux - dont une quinzaine est exposée au Musée des beaux-arts- , aux allures de boîtes habitées de peuples étranges. Juste génial.

Pour qui ? Les castors juniors.

Jusqu'à quand ? le 29 septembre, au Musée des beaux-arts de Lyon (salle 200), 20 place des Terreaux, Lyon 1er. 04 72 10 17 40.

Our bodylien

Quoi ? L'expo qui défraie la chronique et suscite étonnement, admiration et indignation depuis 1995. Après le Japon, les Etats-Unis, le Canada, l'Allemagne, la Belgique, l'Espagne, où elle a attiré des millions de visiteurs, l'exposition " Our body, à corps ouvert " pose ses cadavres à Lyon et propose un voyage à l'intérieur du corps humain à travers de véritables corps humains dépouillés de leur peau, puis plastifiés. Refusée par le Musée de l'homme et la Cité des sciences de la Villette à Paris, suite à l'avis défavorable du Conseil consultatif national d'éthique, (lire Lyon Capitale nème668) cette expo n'a, reconnaissons-le, aucun intérêt artistique. Niveau pédagogique, le résultat n'est pas, non plus, toujours à la hauteur. Reste que l'événement provoque quand même quelques sueurs froides.
Pour qui ? Les bacheliers souhaitant s'inscrire en fac de médecine. Ou les amateurs de pemmican et autre viande séchée.
Jusqu'à quand ? Au 3 août, à La Sucrière, Port Rambaud, Lyon 2e. www.ourbodyacorpsouvert.com/
lien

Le vélocipède, objet de modernitélien
Quoi ? Rien d'étonnant à ce que St Etienne, ville célèbre pour la construction de cycles, organise une exposition entièrement dédiée au vélocipède, cet ancêtre tellement glamour du vélo. On y découvre tout : l'histoire, la mécanique, la sociologie, les évolutions et les prouesses techniques de cet objet au charme Second Empire qui allait révolutionner le monde des transports individuels.
Pour qui ? Les admirateurs de Bernard Hinault.
Jusqu'à quand ? Au 29 septembre au Musée d'art et d'industrie. 2 place Louis Comte, St Etienne. 04 77 49 73 00.

Wolfgang Laiblien
Quoi ? Avant de devenir artiste, Wolfgang Laib débuta sa carrière comme médecin. Il consacra d'ailleurs sa thèse à la pureté de l'eau. Devenu sculpteur, il continue sa poursuite du limpide. Dans cette rétrospective, on retrouve quelque une des pièces maîtresses du roi du minimalisme allemand, comme sa célèbre " pierre de lait " : une plaque de marbre blanc poli, à peine creusée, recueille du lait qui affleure à la surface. Ou ses magnifiques carrés de pollen jaune, ou ses pyramides de riz, simplement posés au sol, telles une offrande. Une quête mystique, aux sources de la vie.
Pour qui ? prof de yoga ou moines zen.
Jusqu'à quand ? Au 28 septembre au musée de Grenoble. 04 76 63 44 46.

Franck Léonardlien
Quoi ? Pouvoir de la télé, slogan politique, guerre des marques, diktat de la mode... Chez cet artiste parisien, tout semble se télescoper. Ses œuvres -souvent fatalistes - tentent de mettre en évidence l'incapacité du monde occidental à se reformer et sous assistance de produits bien pensés. Mais c'est surtout dans le cynisme et le détournement que Franck Léonard excelle. Comme avec sa série de tableaux intitulés " Tout devient possible " où des meutes pitbulls ou de CRS dessinent d'étonnantes cartes de France, à mille lieux de celles qui l'on trouve dans les atlas géopolitiques.
Pour qui ? Les chiens de garde ou les nostalgiques d'arrêt sur images.
Jusqu'à quand ? Au 31 juillet à la galerie Doxart, bâtiment Z, 48 quai Rambaud, Lyon 2e. 06 14 24 83 06

Rencontres d'Arleslien
Quoi ? Sans le vouloir, les Rencontres d'Arles collent décidément à l'actualité. Quelques semaines, tout juste, après la mort d'Yves St Laurent, s'ouvre cette expo placée sous le signe évident de la mode. Outre une invitation au couturier Christian Lacroix, on y croise quelques uns des plus grands noms de la photographie de la haute couture, tels Paolo Roversi, Peter Lindbergh ou Françoise Huguier qui, pour l'occasion, présentent des travaux souvent plus intimes et à contre-courant des univers auxquels ils nous ont habitués.
Pour qui ? Les filles qui trouvent que le catalogue de la collection été 2009 de Nicolas Fafiotte est le sommet du chic.
Jusqu'à quand ? Du 8 juillet au 14 septembre dans divers lieux de Arles (Var) www.rencontres-arles.com

Balthus , 100e anniversairelien
Quoi ? Né en 1908 Balthus aurait eu 100 ans s'il n'avait pas eu la mauvaise idée de disparaître en 2001. Dans cette rétrospective étonnante, tout Balthus est là, ou presque. Cinquante-deux toiles, presque le double de dessins, des marionnettes inconnues jusqu'ici, réalisées lorsqu'il avait 15 ans. Et même quelques photos de lui par Cartier-Bresson. L'expo retrace avec pertinence les différentes périodes du célèbre peintre et bon nombre de ses thèmes de prédilection : la femme, les adolescentes - face auxquelles Balthus n'a cessé de cultiver l'ambiguïté -, les chats, les paysages et, of course, lui-même.
Pour qui ? Ceux qui veulent rester éternellement jeunes.

Jusqu'à quand ? Au 23 novembre à la fondation Gianadda, rue du Forum à Martigny (Suisse) 00 41 27 722 39 78 et www.gianadda.ch

Keith Haringlien
Quoi ? La plus grande rétrospective jamais organisée (250 œuvres) du célèbre artiste urbain new-yorkais, pionnier du produit dérivé, joue les prolongations.
Jusqu'à quand ? Les décorateurs du métro lyonnais, qui devraient en prendre de la graine.
Jusqu'à quand ? au 13 juillet à Lyon

Dossier réalisé par Matt Gallet

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut