musée des confluences New York Times

La presse étrangère plébiscite le musée des Confluences

Inauguré en grande pompe vendredi soir et ouvert au public ce samedi, le musée des Confluences a connu une large couverture médiatique internationale, s'intéressant plus au rayonnement culturel de la ville et à ses retombées touristiques qu'aux scandales financiers qui l'accompagnent.

Dès son ouverture, le musée des Confluences aura réussi à franchir les frontières, faisant valoir son audace architecturale et suscitant l'intérêt de ses collections. L'inauguration du "nuage de cristal" est largement reprise dans les médias étrangers, qui le voient comme le "Guggenheim français".

"À Lyon, le Père Noël apporte le musée des Confluences", écrit La Stampa, ajoutant que "la structure futuriste justifie des vacances de fin d'année dans le Rhône". Le quotidien italien va même plus loin, faisant du nouveau musée "le symbole architectural du Lyon du 21e siècle".

"Le nouveau Guggenheim ?"

Pour le journal espagnol ABC, Lyon se cherche un effet "Guggenheim" avec un tel bâtiment, référence au célèbre musée de Bilbao. Cette comparaison est reprise par The Telegraph. Le média britannique s'amuse lui aussi de l'architecture futuriste : "Il ressemble à un vaisseau spatial et sa construction a duré plus longtemps qu'une mission de la NASA vers Pluton". Malgré tout, le quotidien anglais reste largement positif, écrivant que la Ville est maintenant "soulagée que le musée soit ouvert et tout heureuse de montrer son nouveau jouet".

L'inauguration du musée des Confluences a même traversé l'Atlantique. Le New York Times évoque également son ouverture, expliquant que ce musée s'éloigne du côté "maisons aux trésors" traditionnel pour se tourner vers quelque chose de plus "extraverti".

Les scandales ne franchissent pas la douane

Toute cette couverture médiatique offre une très bonne publicité de ville de Lyon, qui ne peut qu'être positive pour le tourisme. Toutefois, les différents articles ne reprennent que très brièvement le fait que son coût ait été multiplié par cinq par rapport aux prévisions initiales, quand ils ne l'omettent pas complètement.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut