L'intimité dévoilée

Le lieu, appartenant à l'université Lyon 2, expose des reproductions de sculptures depuis l'Antiquité jusqu'au XIXe siècle. C'est dans cet endroit, méconnu et intrigant, que les deux artistes, également doués et inventifs, vont fricoter.

Gilles Pastor, dont on a, avec la plus grande ferveur, louangé les mises en scène (Fermez vos yeux, monsieur Pastor, Requiem pour DJ ou le déjanté Frigos de Copi) y produira deux performances. La première, Forget-me-nots, est une création en augure de sa prochaine pièce autour de La tempête de Shakespeare. Elle part d'un postulat : "J'ai dormi dans le lit d'un mort", pour narrer "les amours défuntes, impossibles, mort-nées" (les 13 & 14 novembre). La seconde, impressionnante et dérangeante, Lily, coq à boches, fut créée en 2005 aux Subsistances. Elle sera reprise le 29 novembre.

Pierre David, complice de Pastor pour lequel il crée des décors depuis 1992, est un poète qui explore tous les arts, des décoratifs aux arts plastiques. Il a signé le design de l'accueil aux Subsistances et au Théâtre de la renaissance et quatre peintures magnifiques, sur le thème des rescapés, qui ornent dorénavant la Chapelle de la Trinité.

Il présente Dormir. L'œuvre voit douze hommes, de 3 à 83 ans, gravés nus et endormis sur les plateaux dorés de tables qui sont des lits ou des tombeaux. Patrice Béghain, actuel adjoint au maire chargé de la culture, s'est prêté au jeu et fait partie des modèles. Au dessus de chaque table, douze veilleurs, parent ou enfant du dormeur, sont dessinés à même le mur et disparaîtront à la fin de l'exposition.

L'intime et le dévoilement sont les obsessions communes de ces deux hommes, tellement proches et pourtant si dissemblables.

Nous d'eux, du 13 novembre au 22 décembre au Musée des moulages, 3 rue Rachais, Lyon 3. 04 72 84 81 12 ou www.kastoragile.com

à lire également
Du 17 octobre 2019 au 19 janvier 2020, l’exposition immersive Imagine Picasso s’installe dans la ville des Lumières. L’image projetée sur des volumes "hors norme", le visiteur est invité à pénétrer l’œuvre de Picasso et à en ressentir toute la puissance. Néanmoins, aucun original n'est montré. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut