Juanes : Tomber la chemise

Aujourd'hui Keziah, non seulement porte un tee-shirt, mais il s'affiche comme parrain d'une opération soutenue par la marque de jean Diesel :

" Diesel :U :Music ". L'affaire consiste à sélectionner des groupes pour jouer en première partie de Keziah Jones, lors d'une série de concerts (ici au Sirius) réservé aux happy-fews. Ou aux bons clients des jeans au nom d'essence (des places sont à retirer dans les boutiques de la marque). Allez savoir si le fabriquant de prêt-à-porter n'a pas offert à Keziah de l'équiper en chemises. Juanes, idole variétés-rock colombienne, a lui aussi un temps eu maille à partir avec sa chemise. C'est en effet avec le titre " La Camisa Negra " qu'il rencontre un succès international. Mais le titre sème le trouble. Car " camisa negra " signifie, dans la langue de Shakira, " chemise noire ". Or la chemise noire n'est pas seulement, comme on pourrait le penser, l'attribut masculin préféré des petits ventrus qui veulent amincir leur silhouette. Elle fut aussi pendant de sombres années, la panoplie du parfait petit fasciste italien. Et encore aujourd'hui un attribut très prisé des néo-fascistes italiens. La chanson et son titre pour le moins ambigu à une époque qui ne laisse pas passer grand-chose, sont alors sujets au boycott. Car l'allusion à la chemise noire est gênante aux entournures. Ce qui n'empêche guère Juanes de toucher, bien malgré lui, les dividendes d'une de ces controverses bonnes à doper les ventes. A Lyon, il existe un excellent groupe de rock nommé Fake Oddity. Son chanteur, Faik, a la fâcheuse tendance de se dépoitrailler après quelques chansons (ce qui a généralement pour effet de liquéfier la groupie dans ses baskets). Et finalement, comme Keziah à ses débuts, ce groupe encore empreint d'un esprit rock intact est sûrement dans le vrai : entre chemise noire embarrassante et liquette siglée du sceau de la compromission mercantile, le mieux est peut-être encore de la tomber, la chemise. Comme disait Iggy Pop, maître ès-torse poil : " après tout les Pharaons n'ont jamais porté de chemise ". Sauf, bien sûr, quand la momification guette, ce qui pour un rocker n'est jamais bon signe.

KM

Juanes, jeudi 12 juin à la Halle Tony Garnier, 20 place Docteurs Charles et Christophe Mérieux, Lyon 7e, 04 72 76 85 85 ou www.halle-tony-garnier.com

Keziah Jones, jeudi 12 juin au Sirius (concert privé), face au 2 quai Augagneur, Lyon 3e, 04 78 71 78 71 ou www.lesirius.com

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut