Invites et bien

Si vous désespérez de trouver une place aux Nuits de Fourvière, prenez donc le métro vers l’est. À partir de ce mercredi 20 juin, Villeurbanne vous régale de spectacles de rue, cirque, marionnettes, performances et installations gigantesques. Sans parler de la belle programmation musicale, ici présentée. Vous avez dit, festival “pas pareil” ?

Il paraît que c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes. À ceux qui penseraient que la venue de Baxter Dury aux Invites sent un peu le réchauffé – il était sur la scène de l’Épicerie Moderne il y a peu –, on répondra donc qu’à l’instar du titre de son album, Happy Soup, ladite soupe est bien joyeuse et se consomme sans modération. Ceux qui l’auraient loupé la première fois ou souhaiteraient découvrir le talent de ce cockney pure souche auront en plus la chance de le faire gratuitement.

Idem pour Didier Super et son inénarrable comédie musicale, Et si Didier Super était la réincarnation du Christ ? (ce dont on doute de moins en moins). Déjà vu à Lyon, mais à voir et/ou revoir, surtout quand on sait que ce joyeux bordel qui mêle comédie, musique et cascades en BMX (la première passion de Didier Super) s’inscrit tout à fait dans l’interdisciplinarité un peu folle du festival villeurbannais.

Et puisqu’il est question de folle, que l’on convoque instamment Brigitte Fontaine, indéfectible reine des zazous et autres zinzins qui n’en finit plus, à un âge que l’on qualifiera po- liment de canonique, de canonner la poésie foutraque de son univers – celui de son cerveau, où elle n’est pas toute seule. À l’image de l’orchestre tout-puissant Poly-Rythmo, véritable institution béninoise qui frôle le demi-siècle et s’y entend tout autant que les Burkinabés de Kokondo Zaz & Sahab Kaondo, rois de l’instrument de récup’, pour enflammer les foules qui rechigneraient à danser. Oui, ces gars-là guérissent l’arthrose du cerveau. Pour cela, on peut également compter sur Boogers et General Elektriks, dans des genres tout à fait différents et contemporains que l’on qualifiera d’électro-pop.

Enfin, les Invites auront l’honneur insigne d’accueillir le roi du slam. Non, pas Grand Corps Malade, le vrai roi du slam, celui par lequel tout a commencé et qui a depuis longtemps dépassé cette discipline : Saul Williams. En résumé, des Invites bien généreuses.

---------------------

Les Invites. Du 20 au 23 juin, à Villeurbanne.

à lire également
Il y a 20 ans dans Lyon Capitale - Les Nuits de Fourvière ont fait carton plein lors de cette 5e édition. 66 000 spectateurs se sont rendus au festival. En août 1998, la 5e édition des Nuits de Fourvière s'achève avec un bilan très positif. Pourtant concurrencé par la Coupe du Monde jusqu'à mi-juillet, […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut