Gabriel Les Arts dans l’R 2

Humour à Lyon : notre sélection estivale

Certains café-théâtres resteront ouverts cet été. Voici trois humoristes à ne pas manquer si vous avez envie de passer un moment de détente, sans prise de tête...

Gabriel, 122 kg d’humour à l’Espace Gerson

Avec ses 122 kg, son bouc, son crâne chauve et son accent isérois à couper au cran d’arrêt, Gabriel Dermidjian a eu la rude tâche d’assurer le redémarrage de la programmation de l’Espace Gerson, lieu mythique de l’humour à Lyon. Il est sur scène jusqu’au 1er août. Il l’occupe avec une visible jubilation et une énergie décuplée, renforcée par la bande-son, fiévreusement rock’n’roll, de son nouveau spectacle, Backstage. L’idée de ce nouveau show (ne lui parlez surtout pas de “stand-up”, il déteste ça, particulièrement l’indispensable micro qui lui fait penser à un accessoire de film porno), c’est de revenir sur ses vingt ans de carrière. Autant d’années passées sur les scènes, parfois ingrates, de l’Hexagone, tout en demeurant inconnu.

Enfin c’est lui qui l’affirme, en réalité Gabriel jouit d’une excellente renommée auprès de ceux qui l’ont déjà applaudi. Mais s’il aime se moquer des autres, notamment des régisseurs sadiques qui lui ont “chié” son spectacle, c’est sur lui-même qu’il préfère s’acharner. Ce sens de l’autodérision le rend irrésistible, surtout quand il raconte ses plus grands moments de solitude. Il y a celui en Corse, où un vieil homme lui crache au visage devant l’assistance médusée. Il s’en est remis. Comme il s’est remis des autres fours de sa carrière. Mais c’est à lui de vous les raconter. Il est à l’Espace Gerson jusqu’au 1eraoût, Backstage et sur scène !

Backstage, Gabriel Dermidjian, jusqu’au 1er août à l’Espace Gerson.

Gérémy Crédeville, Bientôt, déjà au Complexe

Gérémy Crédeville fait partie de ses humoristes qui bénéficient de l’étiquette “vu à la télé” (il intervient dans l’émission Vendredi tout est permis mais assure aussi des chroniques sur France Inter). Il s’est caché derrière son personnage de “beau gosse” aussi pénible que séduisant avec son premier spectacle Parfait et Modeste, aujourd’hui, il assume de n’être qu’une merde (c’est lui qui le dit !) dans son nouveau show Bientôt.

Bientôt, Gérémy Crédeville, jusqu’au 25 juillet au Complexe.

François Mallet, coming out au Boui Boui

Le Boui Boui a joué les pionniers. Il a été le premier café-théâtre lyonnais à rouvrir (le vendredi 5 juin). Depuis, la petite salle de Saint-Jean a repris son rythme soutenu de programmation. Plusieurs spectacles sont à l’affiche cet été, dont l’excellente Thaïs et le caustique Jacques Henry Nader (ex-avocat qui a transformé ses plaidoiries en spectacle). Il y a aussi, François Mallet, jeune humoriste de talent qui reprend les éléments saillants de sa courte existence avec un humour très actuel. Son pantalon de pyjama porté nuit et jour, son coming out le jour de Noël, devant son père agriculteur, médusé ; ses entretiens d’embauche dans une start-up disruptive où le franglais est la langue obligatoire… Faisant de sa bipolarité et de son extrême sensibilité des armes de dérision massive, il se moque de lui-même aussi bien que du monde qui l’entoure.

Follement sensible, François Mallet, du 4 août au 9 septembre au Boui Boui.

1 commentaire
  1. Galapiat - lun 13 Juil 20 à 15 h 45

    vous avez oublié le régionale SERGE PAPAGALI avec ses souvenirs de Chartreuse!!!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut