Exposition à Lyon : le graphisme, un outil social

Le musée de l’Imprimerie et de la Communication graphique met à l’honneur Gérard Paris-Clavel, un graphiste social, d’“utilité publique” qui fonde sa démarche sur l’écoute des citoyens, de groupes, de l’actualité aussi, de tout ce qui fait mouvement et soulèvement.

Ses affiches utilisent aussi bien les mots, la peinture, le dessin que l’image. Elles se réfèrent à des luttes sociales, évoquent des peurs ou parlent de la pauvreté.

Diplômé des métiers d’art et de l’Institut de l’environnement, il a étudié dans l’atelier de Henryk Tomaszewski, l’un des plus grands affichistes polonais de l’après-guerre à l’École des beaux-arts de Varsovie avant de cofonder le collectif Grapus qui a marqué le graphisme français des années 70-80.

Money World,1989, sérigraphie quadrichromie

Si l’exposition est l’occasion de découvrir une bonne partie des 76 affiches (la plupart en sérigraphie) qu’il a réalisées entre 1989 et 2011 – acquises par le musée en 2017 –, elle est conçue comme un parcours qui se trouvera prolongé sur l’extérieur. Car l’artiste crée autour de la rue, de la ville en en saisissant les codes, les architectures, les manières de vivre pour retranscrire ce qu’il voit et ce qu’il ressent avec poésie et humour mais aussi dans la douleur.


Avec – Gérard Paris-Clavel – Du 25 octobre au 20 février 2022 – Exposition-Manifestation au musée de l’Imprimerie et de la Communication graphique.


 

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut