Bathing Beauties, d’ Olivier Masmonteil et Girl Power de Luisa Maisel

Expo à Lyon : La Taille de mon âme, des œuvres accessibles et philanthropiques

Ouverte le 5 décembre dernier, la galerie d’art contemporain La Taille de mon âme s’est donné comme objectif de soutenir les artistes tout en finançant des projets culturels en direction d’enfants défavorisés. Une initiative 100 % philanthropique !

Située place Bertone à la Croix-Rousse, la galerie La Taille de mon âme est tel un écrin harmonieux avec une superficie de 35 m2, des meubles en bois, des murs en pierres dotés de panneaux cimaises violets et modulables dont la couleur peut changer selon les expositions.

C’est au sortir du premier confinement que Dominique et Guillaume Ducongé ont décidé de se lancer dans une double aventure : la création d’une galerie d’art et le lancement d’un fonds de dotation, l’équivalent d’une petite fondation. Partageant un même goût pour la transmission des connaissances, le couple n’est pas novice en matière d’art. Formée dans l’expertise d’objets d’art, Dominique fut notamment médiatrice à la biennale d’Art contemporain de Lyon et Guillaume dirige depuis plusieurs années l’entreprise Audiovisit, spécialisée dans la création d’outils de visite utilisés, entre autres, par les musées.

L’originalité de leur démarche réside dans le fait qu’ils soutiennent les artistes en achetant les œuvres avant de les exposer tandis que l’intégralité des ventes va sur le fonds de dotation pour financer des projets culturels en direction de publics défavorisés, en particulier les enfants qui n’ont pas accès à l’art.

“Notre démarche est philanthropique, disent-ils. On ne pratique pas le dépôt-vente et on ne se verse aucun argent, les artistes se sentent valorisés parce qu’ils ont le sentiment de participer pleinement à un projet d’inclusion culturelle. Nous voulions développer un projet avec des actions très locales, notre prochaine action de mécénat se fera avec l’URDLA qui accueille une classe d’enfants autour d’ateliers de gravure, encadrés par une artiste et un médiateur et qui aboutiront à une restitution sur place. Notre désir est d’apporter aux enfants un livre ouvert à travers différents supports par le regard et la pratique.”

Des œuvres variées et accessibles

Dans cette galerie remplie de coups de cœur d’artistes émergents ou confirmés, comme par exemple Françoise Pétrovitch, on peut regarder et acquérir des œuvres sur papier – originales ou multiples – ainsi que des céramiques. Par la production de multiples (lithographies, gravures, sérigraphies...), les artistes ont ainsi choisi de rendre une partie de leur travail plus accessible aux amateurs d’art.

La galerie propose sa deuxième exposition composée d’estampes (lithographie, eau forte, linogravure, xylogravure, sérigraphie) numérotées et signées ainsi que de céramiques.

Parmi les œuvres des quatorze artistes exposés, on citera Bathing Beauties du peintre Olivier Masmonteil, une lithographie en deux couleurs sur fond d’impression numérique, rehaussée à la main par l’artiste ou encore Girl Power, une sculpture de Luisa Maisel (artiste croix-roussienne), une œuvre unique en grès cuit à 1 020°C à de multiples reprises pour lui donner un aspect de coulures de l’émail.


Exposition sans titre – Jusqu’au 17 avril. Galerie La Taille de mon âme, Lyon 4e. Entrée libre.


 

à lire également

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut