Concert au Radiant-Bellevue : les atmosphères vaporeuses de Tindersticks

Il y a comme un paradoxe Tindersticks. La formation menée par l’Anglo-Creusois Stuart Staples réussissant l’exploit sans cesse renouvelé d’être aussi rare que prolifique.

Entre albums studios, scores pour le cinéma (encore deux Claire Denis rien que pour 2022) et singles tombant avec la régularité des averses sur Nottingham, leur ville d’origine, et sans compter les nombreux disques live, les Sticks sont pourtant assez rares en concert dans nos contrées, vide régulièrement comblé par les prestations en solo de Staples, lui-même pas mal porté sur le stakhanovisme.

Grande nouvelle donc que ce retour scénique qui verra le groupe distiller les morceaux de son dernier album, Distractions (2021, nanti d’une surprenante reprise de Neil Young), et sans doute le précédent, No Treasure but Hope (2019), dont la tournée avait été covidée.

Où l’on retrouvera ces atmosphères vaporeuses et ces harmonies bancales qui ont fait la légende du groupe. Avec en prime, ces derniers temps, quelques incursions vers l’électronique.


Tindersticks au Radiant-Bellevue le mercredi 12 octobre


 

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut