Que faire à Lyon ce week-end (11-12 juin) ?

Après deux jours de trêve salutaire pour certains, frustrante pour d'autres, le football reprend ses droits ce week-end à Lyon. Pour ceux qui étouffent dans l'atmosphère suffocante de l'Euro 2016, quelques événements devraient néanmoins vous fournir un bon bol d'air frais.

Festival Démon D'or

De vendredi à dimanche se tient le festival Démon d'or, devenu au fil des années une place majeure des musiques électro, reggae, hip-hop ou encore drum'n bass. Une cinquantaine d’artistes se succéderont sur les cinq scènes de l'événement. Parmi eux, on trouve notamment Noisia, groupe de drum'n bass néerlandais, Naâman, étoile montante du reggae français ou encore Boris Brejcha, tête d'affiche de la scène électro. Côté hip-hop enfin, le Lyonnais DJ Fly et le rappeur Demi-Portion seront présents. Le tout dans le cadre exceptionnel de Poleymieux, en pleine nature à quelques kilomètres de Lyon.

Festival Démon d'or : vendredi 24, samedi 25 et dimanche 26 juin, à la Glande, Poleymieux-au-Mont-d’Or. Tarifs : 29€ pour le samedi ou le vendredi seul, 58€ pour le pack 2 jours, accès libre le dimanche.

Nuits de Fourvière : théâtre, danse et immersion

Il reste encore des places pour trois spectacles aux Nuits de Fourvière ce week-end. La pièce La stratégie d'Alice propose une expérience de civilisation dont pourraient bien s'inspirer les britanniques. A défaut d'Union européenne, les femmes d'une société antique décident en effet d'une stratégie drastique pour arrêter la guerre et ses effluves de sang : la grève du sexe. Ces trublionnes font le pari qu'au-delà de tous leurs différends, les hommes sont unis par leurs pulsions.

La stratégie d'Alice – Serge Valletti/Emmanuel Daumas : samedi 25 et dimanche 26 juin à 21h30, Théâtre antique de Lyon Fourvière. Tarif : 27€.

Dans leur dernière collaboration, le metteur en scène Robert Wilson et le chorégraphe Michaïl Baryshnikov s'attellent à un exercice ardu mais captivant : décrire la descente d'un individu dans les enfers de la folie. Leur spectacle Letter to a man, conçu à partir du journal du danseur Vaslav Nijinski, allie intensité tragique et grâce des mouvements.

Letter to a man – Robert Wilson/Mikhaïl Baryshnikov : samedi 25 juin à 20h30, dimanche 26 juin à 15h00, à la Maison de la Danse. Tarif : 35€.

L'artiste britannique Simon Mc Burney vous emmène dans un choc de civilisation avec une tribu amazonienne. A travers un spectacle exceptionnel, alliant journal vidéo et immersion auditive, le spectateur revit le périple du photographe Loren McIntyre, parti rejoindre les rives du fleuve Javari.

The Encounter – Simon McBurney : samedi 25 juin à 15h00, au Radiant-Bellevue. Tarif : 35€.

La spectaculaire descente du Rhône en baignoire

Eurhône, la mythique descente du Rhône à bord d'insolites sanitaires, revient cet été. L'événement, créé en 1984 et réédité tous les ans jusqu'en 1999, a été relancé cet année par Lyon Sport Métropole. Ce samedi, une quinzaine d'embarcations surnommées Open (œuvres pouvant évoluer en naviguant) descendront le fleuve devant de nombreux spectateurs. L'édition 2016 est placée sous le thème de l'Euro 2016 : chaque embarcation devra représenter une nation participante ou sa capitale. De nombreux prix seront décernés aux tuneurs de baignoires.

Eurhône : samedi 25 juin de 14h30 (départ de la descente) à 17h30 (arrivée devant le Musée des Confluences).

L'Observatoire de Lyon ouvre ses portes

L'Observatoire de Lyon organise ses Journées portes ouvertes ce week-end. Au programme notamment : la présentation de drones servant aux prospectives sur le terrain, ateliers de fouille paléontologique, simulations numériques de formation de structures de l'univers… le point d'orgue de l'événement restant la soirée d'observation de samedi, durant laquelle les spectateurs pourront admirer les étoiles et planètes à travers l’impressionnant télescope de l'institution. Les férus de science ou simples curieux pourront également échanger avec les chercheurs.

Portes ouvertes de l'Observatoire de Lyon : samedi 25 juin de 14h00 à 1h00, dimanche 26 juin de 14h00 à 19h00. Entrée libre et gratuite.

Lancement de l'exposition sur le sport européen à l'épreuve du nazisme au CHRD

A partir de ce vendredi, le Centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation accueille une exposition inédite. Des J.O. de Berlin de 1936 aux J.O. de Londres en 1948, celle-ci explore la relation du sport dans ces années noires, alors qu'ils était utilisé dans des buts de contrôle de propagande par les régimes totalitaires. L'exposition retrace le destin d'une vingtaine de sportifs qui ont traversé cette époque, dont celle du célèbre Lyonnais Tola Vologe.

Le sport européen à l'épreuve du nazisme. Des J.O. de Berlin aux J.O. de Londres (1936-1948) – du 23 juin 2016 à janvier 2017, au CHRD.
Maibaum Jordi Gali Subsistances livraisons d'été
©Tim Douet

Que faire à Lyon ce week-end (11-12 juin) ?

Si l'événement majeur du week-end est incontestablement le début de l'Euro 2016 avec l'ouverture de la fanzone à Lyon, quelques sorties pourront néanmoins offrir une échappatoire salutaire aux allergiques du ballon rond.

Ouverture de la fanzone place Bellecour

Alors que les derniers tests de sécurité ont été effectués cette semaine, la fanzone sera officiellement ouverte ce vendredi soir. Après la cérémonie d'inauguration, à 19h, sera diffusé le match d'ouverture France-Roumanie à 21h. Tout au long du week-end auront lieu diverses animations artistiques et sportives. Samedi, le collectif de hip-hop Pokemon Crew mènera un flashmob sur la place. On pourra aussi participer à des Olympiades seul ou en équipes les deux prochains jours. La fanzone sera ouverte tous les jours de match pendant l'Euro, de 12h à 23h 45.

Ouverture ce vendredi à partir de 19h, puis pendant l'Euro chaque jour de match de 12h à 23h30 sur la place Bellecour.

Nuits de Fourvière : théâtre et musique ce samedi

Des billets pour deux spectacles sont encore en vente pour la nuit de samedi aux Nuits de Fourvière. À 21h sera présentée une rétrospective de l'artiste Moondog. Stéphane Eicher, l'Orchestre national de Lyon ou encore le Trio Triple Sun se succéderont pour interpréter le répertoire de l'excentrique musicien, qui aurait eu 100 ans cette année.

À 22h, la compagnie MPTA présentera sa pièce Fenêtres. Cette pièce, dont la mise en scène est articulée autour d'un trampoline, interroge la manière dont nous percevons notre univers. "J'en ai marre de vivre à plat, dans ma cabane en bois, je vivrai en volume" est la résolution de Bachir, le personnage principal.

Moondog – Collectif : samedi 11 juin à 21h. Tarif : 27 €.

Fenêtres – Compagnie MPTA : samedi 11 juin à 21h. Tarif : 25 €.

Livraisons d'été : deux spectacles ce week-end

Ce samedi et dimanche à 17h, vous pourrez assister à No/More, spectacle de cirque développé par Simon Carrot. Dans ce numéro époustouflant, les échelles manipulées par les quatre acrobates sont autant de symboles d'une mécanique d'ascension sociale dont les protagonistes sont à la fois les acteurs et les jouets.

Le deuxième spectacle, intitulé Maibaum est davantage la construction d'une œuvre en direct. Durant trois heures, Jordi Galí tisse une impressionnante structure, dont on ne peut véritablement prendre la mesure qu'une fois l'ouvrage terminé. Le chorégraphe espagnol est accompagné de cinq danseurs, dont les mouvements s'accordent avec l'édifice de tissu pour former un tout. Maibaum sera présenté ce samedi à 17h.

No/More – Simon Carrot : samedi 11 et dimanche 12 juin à 17h, aux Subsistances.Tarif : 10 €.

Maibaum – Jordi Galí : samedi 11 juin à 17h, aux Subsistances. Gratuit.

Lyon 1er : exposition sur les frères Dardenne

Dans le cadre de la rétrospective consacrée aux frères Dardenne, l'Institut Lumière présente une exposition qui retrace la carrière des deux cinéastes. Grâce aux photographies de Christine Plenus, qui a suivi les Dardenne dans leurs tournages tout au long des presque vingt ans de carrière de la paire belge en tant que réalisateurs.

Tous les jours sauf le lundi et le mardi, de midi à 19h, à la Galerie de l'Institut Lumière 3 rue de l'Arbre-Sec. Jusqu'au dimanche 24 juillet. Gratuit.

Lyon 3e : c'est la fiesta à Montchat

Comme chaque année, les fêtes de Montchat réunissent enfants comme adultes dans les rues et animent le quartier du 3e arrondissement. Au programme : jeux pour enfants, film en plein air, spectacle de Guignol, course de voitures à pédale, loto des familles, parade nocturne… De bien belles réjouissances en perspective !

Samedi 11 juin à 11h, Square de l’Église, cours Richard Vitton, place du château. Gratuit.

à lire également
Nuits sonores Agoria
Qui dit week-end de l’Ascension à Lyon dit festival des Nuits sonores. Mais pas que... Loin de là. De nombreuses manifestations festives sont prévues tout au long du week-end entre Rhône et Saône.
Faire défiler vers le haut