De l’opéra de Lyon au Centre Hospitalier Saint-Joseph Saint-Luc

Dans le cadre de la convention "Culture et Santé", l’Opéra de Lyon organise cet après-midi trois concerts au Centre Hospitalier Saint-Joseph Saint-Luc.

Tout au long de l’année, l’Opéra de Lyon orchestre des concerts au Centre Hospitalier Saint-Joseph Saint-Luc pour apporter de la culture aux patients hospitaliers. En 2002, la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC), l’Agence Régionale de Santé (ARS) et la Région Auvergne-Rhône-Alpes ont signé une convention Culture et Santé.

Depuis, l’Opéra de Lyon et le Centre Hospitalier construisent de nombreux projets : concerts dans les services et dans l’atrium du Centre Hospitalier, expositions… Cette après-midi six chanteurs des Choeurs de l’Opéra viennent faire deux concerts intimistes au Centre Hospitalier Saint-Joseph Saint-Luc à partir de 15h30 et un concert ouvert au public à 18h30.

Une thérapie culturelle pour les patients

L’initiative répond à un objectif de prise en charge du patient "d’ouverture sur la cité, d’ancrage dans le territoire et d’encouragement à la découverte artistique" explique Karine Sainte-Agathe, chargée de communication et culture du Centre Hospitalier Saint-Joseph Saint-Luc. Ces actions culturelles "permettent aussi de rompre avec l'isolement de certains patients qui peuvent, le temps d'un spectacle, rencontrer les autres personnes hospitalisées dans le service" poursuit-elle.

Un concert à triple voix

Lorsque l’Opéra se rend au Centre Hospitalier, plusieurs configurations sont possibles. Il peut faire des concerts intimistes avec une vingtaine de personnes maximum ou d’autres ouverts à l’extérieur dans l’atrium du Centre Hospitalier avec une jauge de 60 places assises et une quinzaine au balcon. Le public réunit à la fois les patients, les proches et le personnel. Cette après-midi, l’Opéra de Lyon produit trois concerts, deux de 30 minutes pour deux services de soin et un concert public en fin de journée. Ce sont six chanteurs qui interprèteront à capella pour trois voix. Dans les ténors, on retrouve Yannick Berne, Brian Bruce et Hidefumi Narita. En second voix, c’est le baryton Paolo Stupenego et pour finir les voix basses sont Kwang Soun Kim et Paul-Henri Vila. Ce programme rappelle les différentes nationalités des chanteurs : française, italienne, japonaise, coréenne et américaine. À la suite du concert, les Chœurs viennent à la rencontre des patients, des proches et du personnel de l’établissement pour partager un moment de discussion.

Programme :

Miaguété-goran Yorou no Hochi wo - chant populaire japonais

Stelutis alpinis - chant traditionnel italien

Loch Lomond - chant traditionnel écossais

Music, when soft voices die - d’après Edward Bairstow

Die Nacht - d’après Franz Schubert

C'era una volta il West - d’après Ennio Morricone

Signore delle cime - d’après Bepi de Marzi

The long day closes - d’après Arthur Sullivan

The Vagabond - d’après Ralph Vaughan Williams

Le Baylère - chant traditionnel basque

The Lion sleeps tonight - chant pop USA

L’article a été modifié pour rectifier des erreurs d’horaires et d’informations relative au déroulement du concert.
à lire également
Mefistofele, opéra d’Arrigo Boito – Mise en scène Alex Olle © Jean-Louis Fernandez
Inconnu au bataillon, l’opéra d’Arrigo Boito donne le premier rôle à Méphistophélès plutôt qu’à Faust. La partition est luxuriante et la mise en scène signée Alex Olle. Première ce jeudi.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut