Victor Grignard
©Wikimédiacommons

Ça s’est passé un 10 décembre à Lyon : le prix Nobel de chimie en 1912

De l’arrestation de Guillin de Pougelon pour complot contre-révolutionnaire en 1790 aux mesures financières en faveur de l’École de commerce en 1987, Lyon Capitale vous rappelle les faits qui ont marqué les 9 décembre lyonnais au fil des siècles.

1790 : Arrestation de Guillin de Pougelon, Terrasse de Tessonet et Escars, pour complot contre-révolutionnaire. Le complot est connu des autorités depuis le milieu de novembre. Les prisonniers sont envoyés à Paris le 6 janvier.

1792 : Bénédiction du nouveau cimetière de Cuire. Première inhumation, le lendemain. A l'emplacement des actuelles église et école communale.

1797 : Cérémonie de replantation d'arbres de la Liberté dans les trois divisions de Lyon, places de la Raison (= Saint-Jean), de Confort, de la Liberté (= des Terreaux).

XIXe : le premier salon de l’auto se poursuit

1844 : Approbation de la "Société des amis de l'industrie", comme société de secours mutuels. En fait, société d'union compagnonnique, de divers Devoirs.

1848 : Élection présidentielle. Dans l'agglomération lyonnaise (Lyon + trois communes), Bonaparte : 45.500

1857 : Le peintre Camille Martin-Daussigny est nommé conservateur des musées archéologiques.

1860 : Acte de location, par l'abbé Antoine Chevrier, de la salle de bal du Prado, à la Guillotière, pour y installer une œuvre de catéchisme. Elle deviendra une école cléricale, petit séminaire.

1869 : Séjour à Rome d'une délégation de la Petite Église de Lyon, venue explorer les possibilités d'une réconciliation. Sans résultat.

1899 : Exposition internationale du cycle, de l'automobile, et des industries qui s'y rattachent. Premier salon lyonnais de l'automobile, cours du Midi. Palmarès, le 7 janvier.

XXe : le boulevard des États-Unis est achevé

1905 : Élections législatives partielles (Croix-Rousse). Élu : V. Fort.

1911 : Inauguration du monument aux créateurs de La Martinière (Martin, Tabareau, les frères Dupasquier), place de la Martinière.

1912 : Le normand Victor Grignard (1871-1935) professeur à la faculté des sciences de Lyon, futur directeur de l’école de chimie industrielle de Lyon, reçoit le prix Nobel de chimie en compagnie du toulousain Paul Sabatier. Il mit au point une méthode de synthèse révolutionnaire utilisant des composés organométalliques du magnésium, composés et méthodes devenus tellement courants que son nom, les grignards, sert à les désigner.

1919 : E. Herriot est réélu maire de Lyon, mais avec quatre adjoints socialistes.

1922 : Pose, par le maréchal Foch, de la première pierre du monument aux morts, dans l'île des Cygnes.

1926 : Exposition des projets du 3e concours de la Société d'Embellissement de Lyon (utilisation des terrains militaires de la Part-Dieu).

1927 : Visite à Lyon du président Bénès, ministre des affaires étrangères de Tchécoslovaquie.

1955 : Le marché forain couvert de fin d'année se tient sur le cours de Verdun.

1959 : Inauguration du boulevard des États-Unis prolongé et achevé jusqu'à Vénissieux.

1981 : Visite à Lyon du ministre de la Formation Professionnelle (M. Rigout).

1984 : Constitution (signature du protocole) de la fondation "Rhône-Alpes Futur", aide à la recherche et à la technologie biologique et médicale.

1984 : La station de radio-libre "Happy Radio" installe un studio dans les locaux du journal "Lyon-Matin", 14 rue de la Charité.

1984 : Signature d'une convention de "Jumelage", entre le journal "Le Progrès" et le Lycée du Parc.

1984 : Mise en place d'une "sculpture", œuvre de Martinand, à la sortie de la station de métro Hénon.

1986 : Mort de Jean Villard, ancien député du Rhône (1945-1962). Vaugneray. Né à Souzy le 24 février 1907. Inhumé à Vaugneray.

1987 : Visite à Lyon du ministre du Commerce et de l'Industrie (G. Chavannes) : mesures financières en faveur de l'Ecole de commerce et du Centre d'échanges et de documentation sur les services.

à lire également
Il y a 20 ans dans Lyon Capitale - En difficulté financière, RMC doit se séparer de ses bureaux régionaux. RMC Lyon est condamné. En 1998, RMC prévoit le licenciement de 120 employés avant la fin de l'année. Touchée par une situation financière difficile, la radio se prépare en effet à se séparer de ses […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut