Ça s’est passé à Lyon un 18 avril : la ville rend hommage à Louis XVIII

De l’hommage de la ville à Louis XVIII en 1814 à l’ouverture d’une permanence du RPF en 1947, Lyon Capitale vous propose de (re)découvrir les faits historiques qui ont marqué les 18 avril au fil des siècles à Lyon.

1778 : Mort de Marie-Eléazar de Valernod, chanoine d'Ainay, membre de l'Académie. (Né à Valence, le 26 avril 1704).

1795 : Roux, ancien officier municipal terroriste, est tué dans la rue par la foule.

1795 : Loi faisant de l'École vétérinaire une école d'État.

La ville de Lyon rend hommage à Louis XVIII

1805 : Mandement du cardinal Fesch annonçant le rétablissement du culte à Notre-Dame de Fourvière.

1805 : Pierre Joannon, qui avait caché pendant la Terreur la statue de la vierge de Fourvière, la restitue au clergé.

1814 : Constitution, par le Conseil municipal, la Garde nationale, le Clergé et la Chambre de commerce, d'une députation chargée de présenter l'hommage de la Ville au roi Louis XVIII. L'audience a lieu le 7 mai.

1844 : Ouverture de la salle du Prado (bals, spectacles divers).

1859 : Mort d'Antoine Casimir Marguerite Eugène Foudras, avoué, entomologiste, botaniste. (Né le 19 novembre 1783, à Lyon).

1869 : Concours régional agricole.

1891 : Jules Cambon, préfet du Rhône, est nommé par décret gouverneur général de l'Algérie.

1893 : Mort d'Antoine Delestang, ancien directeur des théâtres de Lyon. Lyon (3e). 81 ans.

1898 : Convention entre la Ville et la compagnie "O.T.L.", autorisant cette dernière à substituer sur tout son réseau la traction électrique à la traction animale.

Ouverture d’une permanence du RPF à Lyon en 1947

1906 : Mort de Désiré Barodet, ancien maire de Lyon. Vincelles (Jura). (Né à Sermesse, Saône-et-Loire, le 27 juillet 1823). Inhumé à la Croix-Rousse. Buste (anc., allée 14).

1941 : Inauguration solennelle de la Maison de la Presse parisienne, 3 rue de la Fromagerie, par Paul Marion, Secrétaire général à l'Information.

1945 : Mort de Jean-Marie-Gabriel Florence, professeur à la Faculté de médecine, déporté, assassiné par les Allemands à Hambourg (Allemagne). (Né à Lyon 3e, le 21 juin 1886).

1947 : Le R.P.F. (Rassemblement du Peuple français, gaulliste) ouvre une permanence à Lyon, 12 rue St Catherine, 1er étage.

1953 : Bénédiction de la chapelle provisoire de Sainte-Marie de la Guillotière.

1978 : Festival du cirque : neuf cirques présents à Lyon.

1980 : Séjour à Montréal (Québec) du maire de Lyon et d'une importante délégation lyonnaise.

1981 : Grève de la faim de l'abbé Christian Delorme (assisté du pasteur Jean Costil) pour obtenir l'arrêt des expulsions des enfants délinquants. Succès.

1984 : À Saint-Fons, création d'un "Comité local de prévention de la délinquance".

Les commentaires de nos lecteurs les plus avertis quant à l'histoire de Lyon sont évidemment les bienvenus. Et pour poursuivre cette redécouverte de la ville à travers les siècles, rendez-vous sur le site des archives municipales.
à lire également
Stéphane Bern
D’abord journaliste à Jours de France, magazine spécialisé dans l’actualité des familles royales européennes, puis sur Europe 1 où il a narré pendant plusieurs années les destinées des grands de ce monde, Stéphane Bern s’est véritablement fait connaître du grand public le 31 août 1997, sur le plateau du journal télévisé de TF1, pour évoquer la mort de la “superstar” Lady Di. Dès lors, le chroniqueur royal lyonno-luxembourgeois est propulsé sur le devant de la scène. Depuis trois ans, il est au chevet du patrimoine français en péril, après avoi été nommé “Monsieur Patrimoine” par le président de la République. Rencontre avec un “raconteur d’histoires”, “profondément attaché à Lyon”, qui publie son 42e livre Les Records de l’histoire (Albin Michel) et un cahier de vacances spécial Secrets d’Histoire.
Faire défiler vers le haut