Yann Moix
© Tim Douet

Yann Moix va porter plainte contre Collomb pour propos diffamatoires

Sur le plateau de "Salut les terriens !" samedi soir, Yann Moix a annoncé qu’il allait porter plainte contre le ministre de l’Intérieur pour "propos diffamatoires" à son égard. Gérard Collomb avait suspecté l’écrivain d’avoir antidaté les images de son reportage sur les migrants à Calais.

Le ministre de l’Intérieur bientôt attaqué en justice ? C’est en tout cas ce qu’a annoncé Yann Moix sur le plateau de l’émission "Salut les Terriens !" sur C8, hier soir. "J’ai décidé, puisque maintenant ça suffit, d’attaquer le ministre de l’Intérieur français pour propos diffamatoires à mon égard", a déclaré l’écrivain.

Révolté par les conditions d’accueil des migrants en France, Yann Moix travaille sur un reportage sur Calais pour Arte, qui sera diffusé en mai. Des premières images dévoilées en janvier montrent des violences policières subies par les migrants, notamment des attaques au gaz lacrymogène. Des images sur lequel le chroniqueur s’est appuyé, dans une lettre ouverte publiée par Libération, pour accuser le gouvernement d’avoir "instauré à Calais un protocole de la violence".

Sur le plateau de BFM TV le 21 février, Gérard Collomb avait cherché à décrédibiliser le reportage : "Ce dont Yann Moix a fait état était, excusez-moi, un montage qui reprenait des images de la jungle de Calais. On n'était pas en plein hiver, on était en plein été. […] y a des moyens aujourd'hui pour faire dire à n'importe quel personnage le contraire de ce qu'il pense avec des moyens technologiques".

 

C’est cette séquence qui est à l’origine de la colère de l’écrivain. "Lorsqu'on est un responsable politique de haut rang et quand on est à son poste, on ne peut pas faire passer pour de la mythomanie ce qui n’est que du témoignage", a-t-il déclaré, en soulignant que les date de tournage pouvaient être très facilement vérifiées grâce à sa carte mémoire. La plainte n’a pas encore été déposée mais Yann Moix semble déterminé, puisqu’il a assuré qu’il se "[fichait] absolument des conséquences" de sa décision.

à lire également
Laurent Wauquiez
Lors de la clôture de la convention sur l’immigration, le président des Républicains et président du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes a éclairci la position de son parti quant à l’immigration en France. Laurent Wauquiez, comme Nicolas Sarkozy en 2016, souhaite proposer un référendum aux Français.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut