Le maire écologiste de Lyon, Grégory Doucet, lors d’un conseil municipal ©PHOTOPQR/Maxime JEGAT
Article payant

Ville de Lyon : ces subventions qui font polémique

Arrivés à la tête de la mairie de Lyon il y a un an, les écologistes subventionnent des projets parfois étonnants au travers d’associations. Lyon Capitale s’est penché sur ces aides qui ont fait polémique depuis le début de leur mandat.

Que disent les subventions aux associations de la ligne politique de la mairie de Lyon ? “Pas grand-chose”, d’après les équipes de Grégory Doucet, maire de Lyon. Avant d’assurer : “70 % des subventions n’ont pas d’intentions politiques.” Pourtant, depuis le début du mandat de la majorité écologiste – qui fête sa première année à la tête de la mairie en juillet –, plusieurs aides financières ont fait les gros titres. Des mesures qui excèdent parfois le strict cadre de l’écologie et qui s’inscrivent plutôt dans un schéma politique progressiste. Certains décrets municipaux donnaient déjà une couleur forte à cette mandature : écriture inclusive, menus sans viande, budget genré…

“70 % des subventions n’ont pas d’intentions politiques.”


Dès lors, pour tenter de comprendre le positionnement idéologique des élus lyonnais, Lyon Capitale propose de s’attarder sur quatre subventions à des associations qui témoignent d’une vision politique, notamment sur les questions de sécurité. Malgré nos demandes, impossible à ce jour de connaître la répartition des subventions par secteur et donc d’en avoir une vision globale. État des lieux.

La police au théâtre

Une idée étonnante quand on sait que les problèmes de sécurité sont un sujet sensible car souvent pointés comme l’angle mort de la politique de la majorité écologiste de la ville. C’est pourtant bien ce qui est prévu par la délibération du conseil municipal du 27 mai dernier : “Un atelier théâtre habitants et un atelier théâtre policiers pour travailler leurs perceptions respectives” en vue de “la création d’un spectacle mixte mettant en scène habitants et policiers”.

“la création d’un spectacle mixte mettant en scène habitants et policiers”


8 826 euros de subvention ont donc été attribués à l’association Le Lien Théâtre à La Duchère, pour porter ce projet qui s’inscrit dans un plan national plus large de lutte contre l’insécurité et de prévention de la délinquance. Une mesure qui accompagne le recrutement de 25 policiers municipaux depuis janvier, explique Mohamed Chihi, adjoint délégué à la tranquillité publique de la mairie de Lyon. D’ailleurs, pour les services de la commune, malgré la description du programme indiqué dans la délibération, “c’est une fausse polémique car il n’y aura pas de policiers sur scène”.

“Nous n’avons pas envie d’en discuter !” L'association Le Lien Théâtre


Face à ces contradictions, Lyon Capitale a contacté Le Lien Théâtre afin de comprendre les détails de ces ateliers. La réponse fut ferme : “Nous n’avons pas envie d’en discuter !” Sur son site internet, l’association affirme que “ses spectacles sont accompagnés d’événements et d’actions de sensibilisation”. Impossible d’en savoir plus.

Il vous reste 65 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut