Viande de cheval : 5 magasins vendaient toujours des produits suspects dans le Rhône

Tous les aliments suspectés de contenir de la viande de cheval n'avaient pas été retirés de la vente dans le Rhône. Une vaste opération de contrôle, conduite par la préfecture, a permis de confisquer les lots mis en cause et toujours proposés à la vente. Cinq magasins étaient concernés.

Visiblement, les instructions de retrait des produits suspectés de contenir de la viande de cheval, n'avaient pas été reçues par tous les magasins. Cinq commerces alimentaires vendaient encore des produits issus de lots incriminés, dans le Rhône. C’est ce qu’ont découvert les services de la direction départementale de protection des populations (DDPP) qui ont lancé, depuis le 15 février dernier, une vaste opération de contrôle, à la demande du ministère de l'Agriculture.

Pas moins de 220 établissements ont été vérifiés dans le département : hypermarchés, supermarchés, supérettes, alimentations générales et commerces spécialisés en surgelés. La préfecture indique que "seuls quelques points de vente ont déclaré ne pas avoir été destinataires d'informations sur le sujet". Dans les 5 magasins en infraction, les produits étaient pour la plupart de lots de lasagnes ou de moussaka. Ces denrées ont immédiatement été retirées de la vente.

Les contrôles continuent

Ces aliments, ainsi que les produits précédemment retirés et consignés, pourraient désormais être donnés aux Banques Alimentaires. Cette décision appartiendra au ministère de l'agriculture, qui étudie actuellement cette possibilité, sous certaines conditions.

Quoi qu'il en soit, la préfecture indique que d'autres contrôles vont se poursuivre jusqu'au 31 mars. Les vérifications viseront principalement les entrepôts et les ateliers de découpe ou de transformation recevant des viandes bovines ou équines.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut