Vaulx-en-Velin © Tim Douet
Vaulx-en-Velin © Tim Douet
Article payant

Vaulx-en-Velin sous les balles

Depuis plusieurs semaines, des incidents émaillent le Mas-du-Taureau, sur fond de rivalités entre clans qui se partagent le business de la drogue.

Des parents, des professeurs et des enfants qui défient et défilent contre le trafic de drogue. C’était à Vaulx-en-Velin, le 25 mai, dans la cour de l’école primaire Jean-Vilar, au Mas-du-Taureau. Une semaine auparavant, en fin d’après-midi, une attaque à main armée avait eu lieu dans cette même école. Un individu en poursuivait un autre, une arme à la main. Des coups de feu ont été entendus avant et après cette chasse à l’homme, dans l’enceinte même de la cour d’école. Le mardi suivant, deux hommes à moto, casqués, tiraient au pistolet sur un automobiliste, toujours à Vaulx-en-Velin, à proximité d’un autre groupe scolaire. “Il s’agit clairement de règlements de comptes sur fond de trafic de drogue”, selon Hervé d’Eyssautier, délégué départemental du syndicat Alternative Police CFDT. Depuis quelques semaines, la tension est vive dans plusieurs quartiers de Vaulx-en-Velin dominés par le trafic de drogue. Les tensions en engendrant d’autres, entretemps, plusieurs scènes de rébellion avec jets de projectiles ont eu lieu dans le centre-ville, les forces de l’ordre répondant par des grenades lacrymogènes pour disperser les attroupements. Selon l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS), jusqu’à trois tonnes de cannabis circuleraient chaque semaine dans la région lyonnaise, 156 tonnes par an, ce qui représente environ 300 millions d’euros. Un peu moins d’une fois et demie le total du RSA versé aux familles les plus en difficulté de la métropole. Interrogé par Lyon Capitale, le sociologue Michel Kokoreff, spécialiste des banlieues, de l’usage et du trafic de drogue, n’en démord pas : “S’il n’y avait pas le cannabis, les quartiers exploseraient plus.”

Il vous reste 75 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Police lyon
Le poste de la police municipale a été caillassé et un magasin d'optique incendié dans la nuit de jeudi à vendredi. Les forces de l'ordre ont été prises à partie par près de 80 individus dans la nuit de jeudi à vendredi.  Dès 19h30, un policier reçoit une pierre jetée sur ses lunettes de protection […]

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut