Près de 90 hectares de forêt ont été brulés depuis vendredi dans cette partie de l’Isère. (Crédit SDIS Isère)

Un vaste incendie a déjà ravagé près de 80 hectares de forêt en Isère

Actif depuis vendredi, le vaste incendie qui avait déjà ravagé 75 hectares de forêt à Voreppe, près de Grenoble, dimanche en fin de journée a nécessité l’évacuation préventive de 130 personnes. Plusieurs Canadairs ont été déployés pour tenter de l’éteindre, mais il a repris sa course durant la nuit détruisant 5 hectares de plus.

Depuis vendredi 5 août, un vaste incendie sévit sur les communes de Voreppe et de la Buisse, près de Grenoble en Isère. D'une vingtaine d'hectares à ses débuts, ce feu de foret provoqué par la foudre d’un orage s’étendait dimanche en fin d’après-midi à 75 hectares.

L’intervention de 4 Canadairs, combinée au travail de près de 300 pompiers mobilisés depuis le début du week-end, avait permis de contenir le périmètre du sinistre hier en début de soirée. Une accalmie de courte durée, car avec l’arrêt des rotations des Canadairs pour la nuit, les flammes ont regagné du terrain renforcées par le vent selon Le Dauphiné Libéré. Ce lundi matin, le nombre d'hectares brûlés était ainsi estimé à 80, selon les pompiers isérois, qui précisent que le sinistre n'a fait ni victimes ni blessés.

130 personnes évacuées

Vers 18 heures dimanche, la préfecture de l’Isère expliquait après avoir décidé d’évacuer de manière préventive 130 résidents de plusieurs hameaux sur les contreforts du massif de la Chartreuse. "Quatre hameaux ont été au total évacués, trois à Voreppe et un autre sur la commune de La Sure-en-Chartreuse". Par ailleurs, les routes départementales 1075 et 520A ont été coupées à la circulation hier par sécurité.

Afin de faciliter le travail des secours, le préfet de l'Isère demande principalement aux riverains et aux touristes de "ne pas contacter les sapeurs-pompiers" s'ils observent de la fumée ou des flammes sur la zone impactée "afin de ne pas encombrer la ligne téléphonique pour le même signalement", ne pas se rendre sur les lieux, ne pas randonner à proximité ou ne pas utiliser de drone.

Il appelle également à la plus grande vigilance "du fait de la sécheresse et de la température" en évitant "tout barbecue à proximité de forêt", "l’utilisation d’engin mécanique en forêt" et en ne jetant "aucun mégot".

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut