Le campus de l’École centrale de Lyon, établissement public d’enseignement supérieur, est l’un des 176 édifices concernés par le plan.

Rhône : l'État va rénover 176 bâtiments publics, un investissement à 144 millions d'euros

Annoncé en septembre 2020, le plan France Relance prévoit l'investissement de 100 milliards d'euros à l'échelle nationale, pour aider le pays à se redresser et à tirer les leçons de la crise sanitaire. 144 millions vont être investis dans le Rhône, pour rafraîchir près de 176 édifices.

44 % des 330 millions d'euros conférés à l'ensemble de la région Auvergne-Rhône-Alpes iront au seul département du Rhône. Cette aide étatique sera employée à l'amélioration de 176 bâtiments, sur 580 à l'échelle régionale.

Selon les annonces faites le 3 septembre 2020, le plan France Relance, dans lequel s'inscrit cette dotation, a pour objectif une "refondation économique, sociale et écologique" du pays, afin que celui-ci devienne la "première grande économie décarbonée européenne". C'est d'ailleurs dans le volet écologique du plan que se situe cet investissement immobilier.

La priorité aux bâtiments universitaires

La concentration rhodanienne de l'engagement financier étatique s'explique certainement par l'importance des projets concernés : on y retrouve par exemple le campus de l'École centrale de Lyon d'Écully, le Conservatoire supérieur de musique et de danse de Lyon (9e), le commissariat de police de Caluire-et-Cuire, les universités Lyon 1, 2 et 3, ou encore le bâtiment qui abrite notamment le rectorat, rue de Marseille (7e). Près de la moitié des 144 millions d'euros investis sont attribués à des universités, environ 72 000 euros.

Il s'agit pour la plupart de travaux d'isolation, de réparation des systèmes CVC (chauffage, ventilation, climatisation), ou encore de "relamping", c'est-à-dire de modernisation des éclairages pour qu'ils soient moins polluants.

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut