L’université Jean Moulin Lyon 3. @WilliamPham

Rentrée universitaire à Lyon : des cours sans pass sanitaire et sans jauge

Comme dans l’enseignement secondaire, la rentrée universitaire se déroulera sans pass sanitaire. Le gouvernement s’est donné pour mission de faire revenir tous les étudiants dans les amphithéâtres après un an et demi de cours assurés en distanciel pour la plupart. 

La rentrée de septembre devrait marquer la fin des cours en visio-conférence à domicile pour les étudiants lyonnais, après un an et demi d’enseignement à distance. Dans une interview publiée, ce mercredi 25 août, dans les colonnes du Parisien, la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a dévoilé le protocole sanitaire mis en place par le gouvernement pour assurer une rentrée universitaire 100 % en présentiel.

Les étudiants devront toujours porter le masque et respecter les gestes barrières pour s’asseoir dans les rangs des amphithéâtres, mais il ne sera plus question de garder un siège vide entre eux, afin d’"exploiter la capacité maximale des salles et permettre le 100 % présentiel", explique la ministre.


"Nous appliquerons les règles générales, à savoir sept jours d’isolement pour les testés positifs et leurs cas contacts non-vaccinés. Les étudiants vaccinés, eux, pourront rester sur le campus", Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur


Pas question non plus donc de présenter un pass sanitaire pour assister aux cours, en revanche il sera exigé pour participer à certains séminaires ou colloques réunissant plus de 50 personnes, ainsi que pour les activités extra universitaires. Selon Frédéric Vidal, le pass sanitaire pourra ainsi concerner "les évènements festifs de rentrée organisés par les associations étudiantes, ou lorsque les universités déploient des activités culturelles, sportives sans lien avec les cursus, dans des établissements recevant du public". 

Les vaccinés cas contact pourront suivre leurs cours normalement 

À l’instar de ce qui va être mis en place dans l’enseignement secondaire, si des cas de covid sont identifiés dans une classe, "nous appliquerons les règles générales, à savoir sept jours d’isolement pour les testés positifs et leurs cas contacts non-vaccinés. Les étudiants vaccinés, eux, pourront rester sur le campus", précisait la ministre dans un autre entretien, accordé à Ouest-France. Avant d’ajouter "tout sera fait pour qu’ils [les vaccinés, NDLR] puissent retrouver une vie étudiante normale. Et la continuité pédagogique sera assurée pour les non-vaccinés qui seront contraints de se mettre à l’isolement".

Des centres de vaccination sur les plus gros campus

Alors que 77,4 % des 18-24 ans du Rhône ont déjà reçu au moins une dose de vaccin et que 63,6 % d’entre eux possèdent un schéma vaccinal complet, l’État souhaite accélérer sa campagne de vaccination. Selon la ministre Frédéric Vidal, "mi-septembre, pour la rentrée universitaire, 80 % des étudiants [en France, NDLR] auront un schéma vaccinal complet". À cet égard, "dans chaque campus principal, il y aura un centre de vaccination piloté par l’ARS. Les services de santé universitaires seront aussi dans certains cas mobilisés. […] Localement, nous déploierons aussi des sessions de vaccination un seul jour par semaine."

Lire aussi : Covid-19 à Lyon : pas de pass sanitaire à l'école, ce que prévoit le gouvernement pour la rentrée scolaire

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut