RENCONTRE AVEC LE MAIRE DE LYON : SUR SES CHANTIERS, COLLOMB CRIE DEJA VICTOIRE

Il dresse un bilan flatteur et ne voit pas ce qui pourrait le faire perdre. Mais il se fait aussi menaçant pour prévenir "les coups tordus" ou même les ralliements à Perben.

Lyon Capitale : Pour votre "rentrée", vous avez invité la presse lyonnaise à faire un tour de la ville en car. Quel était le but ?
Gérard Collomb : On a vu que des quartiers qui étaient hier considérés comme "périphériques" sont aujourd'hui en plein développement. Cela permet de répondre à la demande très forte de logements. Dans le même temps, on fait un gros effort pour relier ces quartiers. Dés qu'on construit une voie nouvelle, on pense TCL et "modes doux". Avec T4, la Doua et la Manu seront reliées, je pense que ce sera formidable pour les étudiants.

Quels quartiers sont concernés ?
La rue Monton Duvernet dans le 3e, Gerland, Confluence, Saint-Just avec la MJC Buisson, la ZAC de l'Industrie sur les quais de Saône à Vaise... (...) Tout ce qui était vide autour de la mairie du 8e a été requalifié. La prochaine étape, c'est Mermoz, et on aura une vraie entrée de ville à l'Est. (...) Partout, on plante aussi beaucoup d'arbres. C'est bien sûr une question esthétique et écologique, pour lutter contre l'effet de serre. Mais aussi de réchauffement climatique : une ville arborée voit sa température baisser de deux degrés.

On voit des grues partout à Lyon. Heureusement que les municipales ont été repoussées d'un an (en mars 2008)...
Ils ont bien fait (rires) ! A mon avis, il y a peu de villes qui auront fait autant de travaux en un mandat ! Et les travaux pour les 2 ou 3 prochaines années sont déjà lancés. On sait par exemple que le prochain grand chantier de l'agglomération, c'est bien sûr Confluences d'ici 2010, mais aussi Gerland, tout autour de la halte ferroviaire qui sera créée à Jean Macé. On fera 300 000 ou 350 000 m2 de bâtiments !

Cela risque de poser problème, si vous n'êtes pas réélu... Votre successeur pourrait-il changer des projets ?
On peut toujours changer, arrêter le tramway en plein milieu... Mais le prochain mandat est assez bien ficelé. J'ai d'ailleurs des réunions régulières avec les services pour lancer de nouveaux projets.

Lesquels ?
Je ne peux pas vous le dire maintenant.

Nationalement, vous soutenez Ségolène Royal. Irez-vous à La Rochelle, aux Université d'été du PS ?
Non. Rien ne doit pouvoir se passer sans que dans les 2 heures je sois au courant et je puisse réagir ! Je ne m'occupe que de Lyon, jusqu'aux municipales. Soit je regagne, et à ce moment, je vais peser beaucoup dans le PS. Soit je perds, et je n'aurai rien à dire. Donc je procède par étape.

Dans quel arrondissement serez vous candidat aux municipales ?
Vraisemblablement dans le 9e, pour être plus disponible. Si je me présente dans le 3e, ça va être serré, et je serai obligé de me concentrer dessus. Depuis le 9e, je peux aller donner des coups de pouce partout... et en particulier dans le 3e, que j'entend bien gagner !

Sarkozy a dit qu'il fera l'ouverture aussi aux municipales...
Si Dominique Perben arrive à faire l'ouverture à Lyon, je lui dis bravo ! On verra bien qui, de nous deux, parvient à rassembler d'avantage. (...) Je suis persuadé que Sarkozy pense que Perben est un mauvais candidat. J'aurais été Perben, j'aurais passé mon été à Lyon, pour occuper la presse. Non, lui, il est parti en thalasso...

Craignez vous de voir des têtes de réseau (OnlyLyon...) rejoindre Perben ?
Il m'est arrivé de rencontrer quelqu'un d'important - dont on disait qu'il pourrait s'engager sur une liste adverse - et de lui dire : "Si je gagne, je m'en souviendrai". Finalement, il ne s'est pas engagé. Je suis à la fois extrêmement gentil... et déterminé. (...) Perben a déjà fait le tour des popotes et sait que c'est cuit.

Ferez-vous alliance avec le Modem ?
Au deuxième tour, je suis pour. Ça ne signifie pas une substitution d'alliance, mais une ouverture.

Ça veut dire que vous allez négocier avec Michel Mercier, président du Modem-Rhône ?
Je ne parle pas avec quelqu'un en particulier. Le Modem est devenu un grand parti démocratique : ce sont les militants qui décident. Et depuis la campagne de Bayrou, il y a des adhérents au Modem, qui sont plutôt jeunes et de centre-gauche. Perben, ce n'est pas leur trip...

L'autre danger pour vous, c'est de voir la gauche perdre à Saint-Priest ou Villeurbanne. Et que le Grand Lyon vous échappe...
Même pas ! Le mode de scrutin fait que si vous avez la mairie de Lyon et les petits maires, vous avez le Grand Lyon. Or j'ai les petits maires, avec Synergie.

Finalement, vous pensez que rien ne peut vous faire perdre ?
Si, ils vont tout faire pour me faire tomber. Je m'attend à tous les coups tordus dans les 6 prochains mois. Mais je commence à voir quels coups ils préparent et je peux organiser la riposte. Attaque, contre-attaque !

Vous pensez à quoi ?
Il y a peut-être l'affaire de Saint-Fons (financement du PS, ndlr), qu'ils vont essayer de faire réapparaître... (...) Je n'ai rien dit sur l'affaire Aubert (trésorier du RPR à Chalon-sur-Saône, quand Perben était maire, ndlr), ça ne m'empêche pas d'avoir des dossiers. Et mon ami Montebourg est un spécialiste de cette affaire ! Aubert, qui va bientôt sortir de prison, n'aimerait pas y retourner...

Vous ne risquez pas l'excès de confiance ?
Non, parce que je me méfie de tout, tous les jours.

à lire également
Le Glory 60 a attiré près de 5000 personnes ce samedi soir au Palais des Sports de Gerland. Au programme : 15 combats et un duel particulièrement attendu entre deux français : le triple champion du monde de boxe thaïlandaise, Jimmy Vienot, et l'ancien champion du monde de kickboxing dans sa catégorie, Cédric Doumbe. L'une des compétitions […]

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut