Najat Vallaud-Belkacem (PS), Fabienne Grébert (EELV) et Cécile Cukierman (PC) sont unies pour le 2e tour. @WilliamPham – LyonCapitale

Régionales à Lyon : les trois listes de gauche s'unissent face à la "droite extrême de Laurent Wauquiez"

C'était attendu. Les trois listes de gauche fusionnent pour le 2e tour des élections en Auvergne-Rhône-Alpes. La candidate écologiste Fabienne Grébert (ELLV) va tenter de renverser le président Laurent Wauquiez (LR), largement en tête au 1er tour. "Nous devons faire front face à la droite extrême et à l'extrême droite", martèle la candidate écologiste.

"Il faut multiplier nos forces et dépasser la multiplication de nos forces". Seulement quatrième du premier tour des régionales en Auvergne-Rhône-Alpes (avec 11,40 %), Najat Vallaud-Belkacem, la candidate PS, se range derrière Fabienne Grébert, la candidate écologiste, arrivée en tête de la gauche au 1er tour (avec 14,45 % des voix). Cécile Cukierman, la candidate (PC), 5,56 % des voix au 1er tour, fusionne également avec les deux autres listes de gauche.

Fabienne Grébert (EELV) et Najat Vallaud-Belkacem (PS) le soir du 1er tour des régionales, le 20 juin 2021, à la Préfecture du Rhône @AnthonyFaure

"Nous devons agir pour qu'il n'y ait pas de fatalité", annonce Fabienne Grébert. L'écologiste mènera donc la liste d'union de la gauche au 2e tour. En face d'elle, deux listes, une menée par le président sortant Laurent Wauquiez (LR, 43,79 %), l'autre par le RN Andréa Kotarac (12,33 %).

"Nous devons faire front. Nous sommes trois femmes contre deux hommes de l'extrême droite et de la droite extrême", martèle Grébert. "Face au repli sur soi, nous incarnons l'espoir. Chaque bulletin est une arme de résistance et une graine d'espoir", ajoute-t-elle, souhaitant "concilier économie, écologie et emploi pour la région".


Mission impossible pour la gauche en Auvergne-Rhône-Alpes ?


La candidate écologiste le sait. La tâche est ardue. Très compliquée. Renverser Laurent Wauquiez, après ce 1er tour, ressemble presque à une mission impossible. L'addition des voix de gauche est d'environ 33 %, quand son adversaire de droite a enregistré près de 44 % des suffrages au 1er tour. Mais en politique 1+1 ne fait pas toujours 2.

De nombreuses inconnues subsistent. Que vont faire les électeurs de Bruno Bonnell (LREM) du 1er tour ? Le candidat LREM a fait près de 10 % (9,87 %). Et puis il y a les abstentionnistes. Les nombreux abstentionnistes. Seuls 32,6 % des inscrits sur les listes ont voté au 1er tour en Auvergne-Rhône-Alpes. Va-t-il y avoir un sursaut démocratique au 2e tour ?

Les listes fusionnées de la gauche seront connues lundi en fin d'après-midi.

Lire aussi : Régionales : ces 3 communes de la Métropole de Lyon (sur 59) où Laurent Wauquiez n'est pas arrivé en tête

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut