Laurent Wauquiez © Tim Douet
Laurent Wauquiez © Tim Douet

Régionales à Lyon : 136 sièges pour la droite, 51 pour la gauche, quelle est la composition du nouveau conseil régional ?

Laurent Wauquiez (LR) a largement remporté le deuxième tour des élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes, avec plus de 55 % des voix. Il est suivi de la liste d'union de gauche, menée par Fabienne Grébert, puis de Andréa Kotarac (RN). Pour combien de sièges ?

La droite de Laurent Wauquiez a confirmé son emprise sur la région Auvergn-Rhône-Alpes ce 27 juin 2021, lors du deuxième tour des élections régionales. Avec 55,17 % des voix, il obtient une large majorité au conseil régional. L'opposition de gauche, avec 51 sièges ne pourra que guère le déranger. L'extrême-droite non plus, qui peine à remporter 17 sièges.

La nouvelle composition du conseil régional

Les conseillers régionaux sont élus au scrutin de liste selon un système mixte combinant les règles des scrutins majoritaire et proportionnel. C'est-à-dire que des listes sont déposées au niveau régional, et sont composées de section départementales.

La liste qui obtient la majorité absolue des suffrages exprimés obtient d'emblée un quart des sièges de conseillers régionaux. Les autres sièges sont répartis entre toutes les listes qui ont obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés, en fonction du pourcentage de voix récoltées. Par exemple, Laurent Wauquiez (LR) a remporté 25 % des sièges, puis les sièges restants ont été répartis entre Laurent Wauquiez qui en a eu 55,17 %, Fabienne Grébert (Union de gauche), 33,65 % et Andréa Kotarac (RN), 11,18 %.

Les conseillers régionaux élisent ensuite le président du conseil régional à la majorité absolue pour une durée de six ans.

Cette composition est pour l'instant schématique, répartie selon les résultats du second tour des régionales, mais les groupes politiques peuvent changer et se préciser. Par exemple, la liste d'union de la gauche comportait une alliance de trois listes : EELV/Génération.s, PCF/LFI et PS. Ces groupes politiques peuvent se reformer au conseil régional, sans rester sur un groupe unique d'union. De même, des candidats du centre, alliés aux Républicains pour les élections pourraient former un ou plusieurs groupes politiques.

La droite confirme sa domination, la gauche se maintient

Deux partis sont grands perdants de cette élection. La République en Marche d'abord, qui perd ses 6 conseillers. Le Rassemblement National ensuite, qui perd la moitié de ses conseillers. En 2016, ils étaient 34 à être élus sous l'étiquette RN, ils ne sont plus que 17 à l'issue de ce deuxième tour des régionales. C'est la droite et le centre, emmenés par Wauquiez qui en prennent l'avantage, avec 136 élus, une très large majorité. À la fin de son mandat, le président sortant avait une majorité de 108 conseillers. Il en a 28 de plus pour débuter ce nouveau mandat.

La gauche se stabilise, avec 51 élus, un de plus qu'à la sortie du mandat précédent.

 

Lire aussi : Régionales : les maires de Bron, Décines, Saint-Genis-Laval, Lyon 2e... Qui sont les 29 élus de la Métropole de Lyon au conseil régional ?

Régionales à Lyon : Wauquiez, abstention, écologistes, les trois grandes leçons du second tour

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut