Région : l'UTMB, événement iconique de l'ultra-trail mondial, s'élance de Chamonix ce vendredi

2 886 coureurs triés sur le volet s'élancent ce vendredi pour boucler le tour du Mont Blanc (UTMB) en moins de deux jours.

C'est l'apothéose du trail mondial : 10 000 coureurs de 92 nationalités, 20 000 accompagnants, 800 000 spectateurs à travers le monde sur les réseaux sociaux (pour 50 millions de pages vues), 100 000 personnes sur place pour l'événement (dont une grosse partie à Chamonix), générant, selon la direction de l'UTMB Group, des retombées de l'ordre de 10 millions d'euros. L'UTMB (Ultra-Trail du Mont-Blanc) qui, comme son nom l'indique se déroule dans le massif du Mont Blanc, autour du plus haut sommet d'Europe, est l'événement iconique du trail - course à pied en pleine nature. Avec, cette année, un budget de 6 millions d'euros et pas moins de soixante partenaires - dont Columbia, leader mondial de l'industrie outdoor en presenting partner-  l'UTMB agit comme un aimant pour tous les coureurs, qu'ils soient amateurs ou élites (semi-pros et pros).

Acmé du trail mondial

Le parcours 2021 de l'UTMB. (Crédit UTMB)

Pour cette 18e édition, endeuillée dans la nuit de mardi à mercredi par la mort d'un coureur sur la TDS, l'une des sept courses de l'événement (une première de l'histoire de la course créée en 2003) plus de 170 athlètes élites se sont inscrits sur l'événement, ce qui fait de l'UTMB le rassemblement sportif de trail le plus prisé de la saison, l'acmé du calendrier mondial, son apothéose.

Ce vendredi à partir de 17 heures, s'élanceront par vagues successives (Covid oblige) un peu moins de 2 900 coureurs, triés sur le volet (course qualificatives, tirage au sort) pour la course reine, le point d'orgue de la semaine, l'UTMB.

Sous la barre mythique des 20 heures ?

172 kilomètres et 10 055 mètres de dénivelé positif entre la France, la Suisse et l'Italie à boucler en moins de 46h30, quand le tour du mont Blanc en randonnée se fait en une dizaine de jours. Les premiers (cette édition enregistre la présence des 10 meilleurs mondiaux, une densité impressionnante avec plus de 81 coureurs ayant le statut élite) mettront aux alentours de 20 heures. Chamonix n'a jamais autant bruiss" de pronostics présageant un tour du mont Blanc en moins de 20 heures (en 2017,  François d'Haene avait terminé en 19h01 mais le parcours avait été modifié en raison des intempéries).

Cette 18 édition sera la dernière dans ce format historique car dès l'année prochaine, l'UTMB prendra encore une nouvelle dimension, après l'accord passé à l'été 2020 entre l'UTMB Group et Ironman Group, société cotée en bourse qui se revendique "plus grand opérateur de sports de masse au monde" (détenue par l'Américain Advance, une entreprise familiale privée qui possède et investit dans des entreprises des secteurs des médias, du divertissement, de la technologie, des communications, de l'éducation et d'autres secteurs de croissance prometteurs. Le portefeuille d'Advance comprend Condé Nast, Advance Local, Stage Entertainment, The IRONMAN Group, American City Business Journals, Leaders Group, Turnitin, 1010data et Pop. Ensemble, ces sociétés d'exploitation emploient plus de 17 000 personnes dans 29 pays).

Si le trail reste encore un sport de niche (on parle de 10 millions de coureurs inscrits sur des courses en Europe), l'UTMB montre avec un certain panache que son développement n'en est encore qu'à ses balbutiements.

Lire aussi : Ultra. L'UTMB, la course de l'impossible

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut