Le collège Pierre Valdo à Vaulx-en-Velin ion du budget participatif de la Métropole de Lyon. (Crédit : google street View)

Que reste-t-il des enseignants contractuels à la rentrée des vacances de la Toussaint ?

La pénurie d'enseignants a entraîné une embauche massive d'enseignants contractuels. Dans le Rhône, resteront-ils en poste pour cette rentrée des vacances de novembre ?

Les métiers de l'enseignement sont de moins en moins attractifs. Une grande pénurie de personnel a été constatée à la rentrée 2022. Contacté par Lyon Capitale, le cabinet du rectorat de Lyon déclare, "sur l'ensemble du territoire couvert par l'académie de Lyon, dans les collèges et les lycées, 1549 enseignants contractuels sont en poste depuis le 21 octobre. Dans le second degré, 133 ont été embauchés." En grande majorité, les matières les plus touchées par le manque d'effectifs sont : l'anglais, les lettres modernes et la technologie.

Selon le cabinet du rectorat, "ces matières font partie des secteurs dans lesquels les étudiants se dirigent le moins vers le diplôme du CAPES." Voilà un élément pouvant expliquer le nombre de contractuels embauchés. Les enseignants se disent en souffrance : salaires pas assez élevés, manque de reconnaissance, retraites, etc... Toutes ces problématiques se répercutent aussi sur les contractuels. En plus de cela, ils dénoncent un manque de formation et l'impression de ne pas avoir la même légitimité que les titulaires.

L'académie de Lyon toujours en recherche d'enseignants

Malgré le recrutement massif de contractuels, des postes restent encore et toujours vacants dans l'académie de Lyon. "Plusieurs établissements dans la Métropole sont aussi en recherche", annonce le cabinet du rectorat. Les disciplines sous tension sont : la technologie, les lettres modernes et l'éducation musicale. L'académie cherche aussi de nouveaux CPE. Pour rappel, un contractuel, doit simplement être titulaire d'un bac +3, être de nationalité française et avoir un casier judiciaire vierge. Pour postuler, cela se passe sur le site de l'académie.


Le cabinet du rectorat de Lyon : "Plusieurs établissements dans la Métropole recherchent des enseignants"


Un bilan tout de même rassurant pour l'éducation. "Notre effectif de contractuels ne devrait pas diminuer. À l'avenir il ne peut qu'augmenter", assure le rectorat. Pas de démission en vue pour cette rentrée, les enseignant restent en poste en attendant des renforts. Reste à savoir si les prochains arrivants recevront les formations nécessaires pour assurer correctement les cours devant les élèves.

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut