(Photo by DENIS CHARLET / AFP)

Quatre nouvelles plaintes pour des piqûres ce week-end dans la Métropole de Lyon 

La vague de piqûres sauvages qui touche de nombreuses villes de France depuis plusieurs mois se poursuit dans la Métropole de Lyon. Ce week-end, quatre nouvelles plaintes ont été déposées à Lyon et Vénissieux par des personnes ayant ressenti une piqûre. 

Depuis plusieurs semaines, il ne se passe plus un week-end sans que des personnes se plaignent d’avoir été piquées sauvagement à l’aide d’une seringue lors de soirées. Que ce soit en boîte de nuit ou en festival, comme lors du Réel festival à Villeurbanne il y a 10 jours, les témoignages sont nombreux et éloquents. Désormais des campagnes de prévention circulent sur les réseaux sociaux pour inviter les Français à faire preuve de vigilance et à déposer plainte en cas de suspicion de piqûre. 

Dans la Métropole de Lyon, quatre nouvelles plaintes ont été enregistrées par les forces de l’ordre ce week-end, selon Le Progrès. Une première fait état d’une piqûre lors d’une soirée au Ninkasi dans le 7e vendredi soir, une seconde dans un bus samedi matin à Vénissieux, une troisième lors de la Marché des Fiertés entre Villeurbanne et Lyon samedi, et enfin une quatrième jeune femme assure avoir été piquée au Sucre, dans le 2e arrondissement, dans la nuit de samedi à dimanche, précisent nos confrères. 

Des enquêtes sont en cours afin de faire la lumière sur ces quatre affaires. Pour le moment il n'est pas précisé si les seringues contenaient du GHB ou une autre molécule.

Lire aussi : Piqûres sauvages à la seringue : la ville de Lyon et la préfecture du Rhône réagissent

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut