Présidentielle : les Lyonnais défendent le projet de leurs candidats

Plus que 48 heures avant l’élection présidentielle. Avant de faire votre choix, nous vous proposons de visionner nos entretiens avec les soutiens lyonnais des candidats à la magistrature suprême.

Andréa Kotarac, conseiller régional et soutien de Jean-Luc Mélenchon – “Le plan A : rester au sein de l’Union européenne”

 

François-Noël Buffet, sénateur du Rhône et soutien de François Fillon : “Le programme de François Fillon n'est pas un programme de douleur”

 

Agnès Marion, conseillère régionale et soutien de Marine Le Pen : “La communauté nationale a éclaté en une multitude de communautés”

 

Bruno Bonnell, entrepreneur, soutien d’Emmanuel Macron : “Parler de social-libéralisme, c’est rester dans le XXe siècle”

 

Jules Joassard, responsable de la campagne de Benoît Hamon dans le Rhône : “Avec 38 % d’indécis, tous les espoirs sont permis pour Benoît Hamon”

 

Olivier Minoux, candidat Lutte ouvrière aux législatives et soutien de Nathalie Arthaud : “Aujourd’hui, vivre avec 1 800 € nets c’est le minimum”

Guy Poulain, représentant dans le Rhône de Jacques Cheminade : “Tout est décidé par une entité supranationale : le Parlement européen”

 

Éric Lafond, porte-parole local de Jean Lassalle : “Jean Lassalle est là pour retaper la France”

 

Daniel Bellut, porte-parole local de François Asselineau : “On n’a rien à voir avec le FN”

 

Gerbert Rambaud, candidat Debout la France aux législatives, soutien de Nicolas Dupont-Aignan : “Avec le temps de parole de Macron, Dupont-Aignan serait à 20 ou 30 %”

 

à lire également
Ce matin sur la place Bellecour, une centaine de Gilets jaunes se sont réunis avant de prendre la direction de la rue de la République pour continuer à affirmer "un ras-le-bol général de la politique du gouvernement". De multiples revendications qui semblent converger en faveur de la démission du président de la République.
1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - 22 avril 2017

    Vivement les législatives, seules élections qui comptent pour l'avenir.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut