Pourquoi les crêpes à la Chandeleur ?

Qui dit Chandeleur pense crêpes. Lyon Capitale vous explique d'où vient cette tradition, de quand date-t-elle  en moins de temps qu'il faut pour faire sauter une crêpe.

Origines de la chandeleur

La Chandeleur, c'est à l'origine la fête chrétienne de la Présentation de Jésus au Temple. Selon la loi de Moïse, pour tout garçon premier-né ses parents conduisirent leur enfant au temple de Jérusalem quarante jours après la Nativité.  On reconnût en lui la "lumière qui éclaire les nations".

Nom de la chandeleur

Le nom populaire de cette fête vient du latin festa candelarum (fête des chandelles), en raison de la bénédiction des cierges qu'elle occasionne. Ces cierges bénits sont gardés en tant que sacramentaux  cérémonial institué par l’Église qui a des effets spirituels). En Provence, en Bourgogne ou en Auvergne, on traçait une croix de fumée sur les portes des maisons au retour de la messe pour s"assurer que le diable n'allait pas entrer là. A l'image des tisons de la bûche de Noël ou des feux de la Saint-Jean, ils étaient supposer éloigner les dangers.

Lien culinaire avec les crêpes

Comme par exemple pour la Mi-Carême ou Mardi-Gras, la Chandeleur est marquée par la préparation de crêpes, qui ont un rôle protecteur en veillant à l'économie domestique. Selon la tradition, on doit garder à la main une pièce de monnaie en faisant sauter la première crêpe pour s'assurer fortune toute l'année.

Pourquoi les crêpes ? 

Les crêpes, comme d'ailleurs de nombreuses autres pâtisseries (beignets, bugnes, roussettes, gaufres, oreillettes, merveilles...) symbolisent la venue prochaine du printemps, le retour de la fécondité et  la fin de l'hiver. Ces mets n'exigent que peu d'ingrédients chers (lait, oeufs, farine), les crêpes rappellent l'adage prometteur d'abondance. Elles témoignent aussi qu'après l'hiver, saison stérile, les provisions ne manquent pas. Elles sont également liées à la culture des champs :

"Si point de blé chardonneux
mange les crêpes à la Chandeleur" dit un dicton vendéen. 

> Source : Fêtes de la table et traditions alimentaires. Nadine Cretin (Le Pérégrinateur éditeur).

> Pour en savoir plus : Chandeleur : les crêpes, une activité à forte rentabilité

> Les recettes de crêpes de la Mère Brazier

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut