© Lucas Vera

Plus de parking LPA gratuit pour la police à Lyon, à l’origine d’une fausse information

Une petite affichette épinglée dans un parking LPA de Lyon annonçait la fin du stationnement gratuit pour les policiers à partir du 1er janvier. Selon nos informations un employé de LPA est à l’origine de la diffusion de cette fausse information. 

Habitué des piques bien senties envers les écologistes, le maire LR du 2e arrondissement pierre Oliver s’est fendu mercredi 14 décembre d’un nouveau tweet dénonçant une "mesure anti-police" portée par la majorité, accusant EELV d’agir "contre la sécurité des Lyonnais". En cause, la pose d’une affichette dans un parking LPA indiquant "À partir du 1er janvier 2023, il n’y’aura plus aucune gratuité police sur l’ensemble des parcs LPA".

Des policiers inquiets pour leur "sécurité"

Contacté, l’édile explique avoir été alerté par "des policiers inquiets pour leur sécurité". Interrogé par Lyon Capitale, Bertrand le délégué syndical FO au sein de la police municipale de Lyon, précise les raisons de cette inquiétude après que des agents aient découvert la présence de cette affiche pendant la Fête des lumières. "Pour certains agents, c’est une question de sécurité de pouvoir se garer en souterrain près de leur lieu de travail. C’est très difficile pour un policier lorsqu’il est reconnu en ville, se garer loin de son poste peut impliquer de croiser des usagers qui peuvent devenir agressifs, voire violents, c’est devenu une réelle problématique de sécurité", alerte ce policier lyonnais. 

Surtout, ce qui a surpris les agents c’est la manière dont cette information a été communiquée. "On ne comprend pas ce message et que cela ait été affiché de cette façon-là poursuit Bertrand. Si c’était le cas, ce serait un frein énorme à l’attractivité de la profession et cela provoquerait une grogne généralisée chez les policiers municipaux". Alors qu’ils s’apprêtaient à solliciter un entretien avec les dirigeants de LPA pour éclaircir cette question, la société d’économie mixte présidée par Fabien Bagnon, vice-président de la Métropole de Lyon à la voirie, a publié un bref communiqué sur Twitter déplorant "une erreur". 

Une prise d'initiative non autorisée

"Il n'y a aucun changement de tarification et de conditions d'accès concernant les véhicules dans nos Parkings LPA, que ce soit pour les policiers municipaux ou nationaux. Toutes nos excuses pour cet affichage erroné qui a été retiré", explique LPA sans plus de détails. Pour Pierre Oliver il s’agirait plutôt d’un "rétropédalage". 


"Un employé du parc LPA a pris l'initiative, sans y être autorisé, d'apposer une affiche avec cette fausse information", LPA


Sollicité à plusieurs reprises, Fabien Bagnon n’a pas répondu à nos demandes. Également présent au sein du conseil d’administration de LPA, l’adjoint aux mobilités de la Ville de Lyon Valentin Lungenstrass, nous a lui confirmé qu’il s’agissait "bien d’une erreur", sans s’étendre sur le sujet. Selon nos informations, cette bourde serait celle d’un employé du parc LPA, "qui a pris l'initiative, sans y être autorisé, d'apposer une affiche avec cette fausse information"  après "une erreur de compréhension". 

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut