Métropole de Lyon - Horizon 2021 : ce qui va changer cette année à Ecully

Après Rillieux, Villeurbanne, Décines ou encore Oullins, Lyon Capitale s'arrête à Ecully. Quels sont les projets pour la commune de l’ouest lyonnais ? Décryptage avec le maire, Sébastien Michel.

Après Rillieux-la-Pape (lire ici), Vaulx-en-Velin (lire ici), Caluire-et-Cuire (lire ici), Meyzieu (lire ici), Oullins (lire ici), Villeurbanne (lire ici), Décines-Charpieu (lire ici), LyonCapitale.fr s'arrête à Ecully, commune de 18 500 habitants de l’ouest lyonnais. Quels sont les défis de demain pour Ecully ? Eléments de réponse avec le maire de la commune depuis 2020, Sébastien Michel.

LyonCapitale.fr : quels sont les priorités pour 2021 à Ecully ?

SEBASTIEN MICHEL. En 2021, à Ecully, on a trois grandes priorités. La première, c’est l’éducation. On a recruté des personnels pour que chaque classe de maternelle dispose d’une ATSEM (agent territorial spécialisé des écoles maternelles), ce qui n’était plus le cas. On a aussi lancé la construction d’un restaurant scolaire sur l’une de nos écoles, l’école Charrière Blanche. Il verra le jour en 2021. On réfléchit aussi, sur l’ensemble des groupes scolaires d'Ecully sur le mandat (d’ici 2026), avec l’idée de travailler sur la rénovation de certains d’entre eux, de travailler aussi sur l’aspect énergétique. Je suis frappé aussi par la situation de notre jeunesse. On regarde comment on peut redonner des perspectives à nos jeunes, à notre échelle.

Le deuxième pilier, c’est la transition écologique et la préservation de l’identité d’Ecully. Ecully, c’est une commune déjà très verte, on a un nombre de parcs et de jardins très importants, ça fait partie de notre identité. On a de l’ambition. On va définir un plan pour la transition écologique qui va durer jusqu’en 2026 et chaque année on mettra l’accent sur une thématique. En 2021, ça sera la thématique de la mobilité. Concrètement, depuis le 1er janvier, à Ecully, on a mis en place une prime pour l’achat d’un vélo à assistance électrique.

On a mis en place de nouveaux modes de voiries, une voie centrale unique avec une piste cyclable de chaque côté, ce qui fait que les voitures ralentissent parce qu’il n’y a pas deux voies de circulation. Ca se fait beaucoup en Suisse, en Allemagne, aux Pays-Bas, dans l’est de la France aussi, on a commencé à déployer ce type d’aménagement. Et cela en partenariat avec la Métropole de Lyon. C’est important de faire changer les mentalités. Et que chaque usage trouve sa place. Ce n’est pas la voiture contre le vélo et contre le piéton. L’identité d’Ecully, c’est aussi de préserver l’urbanisation. On dit souvent qu’Ecully a un caractère village, on veut le préserver. En travaillant aussi sur le centre-ville, pour le rendre encore plus attractif.

Ecully compte environ 18 000 habitants actuellement, comme il y a 10 ans. Cette stabilité démographique, c'est voulu ?

C’est important pour nous. Par rapport à l’équilibre, on ne souhaite pas que la ville se développe outre-mesure pour deux raisons. Ca viendrait fragiliser l’équilibre d’Ecully. Aujourd’hui, on a une qualité de vie qui permet que tout se passe bien. Et puis on n' a pas la capacité en termes de voiries, d’équipement publics, d’absorber une augmentation de la population qui serait très importante. Je ne souhaite pas aller au-delà. Il y a très peu de foncier libre à Ecully. On ne peut pas multiplier les projets immobiliers. On est très attentifs à cette forme de stabilité qui n’est pas subie mais choisie et revendiquée.

Vous n’avez pas de mode de transport lourd, ni de métro, ni de tram, pour aller directement depuis Ecully dans le centre de Lyon. Est-ce un handicap ? Et est-ce que ça pourrait changer ?

On est en réflexion avec le Sytral pour voir comment améliorer la desserte d’Ecully. Pour le tram, les voiries à Ecully sont très étroites. C’est aussi pour ça qu’on ne peut pas beaucoup se développer et attirer beaucoup de nouveaux habitants.

Le gros sujet, c’est comment sécuriser les temps de parcours. On voit qu’aujourd’hui, une voie réservée aux bus sur la M6 (l'ex-A6), ça va dans le bon sens, ça permet de sécuriser les temps de parcours. Si on veut inciter la population à prendre les transports en commun, ça passe par des temps de parcours sécurisés. Vous allez prendre le bus si vous savez que vous en avez pour 20 ou 25 minutes, mais si vous savez que ça peut être 20, 45 ou plus, vous ne le prenez pas car c’est trop contraignant. On n’est surtout dans l’objet d’optimiser cela. On travaille aussi sur le développement du vélo électrique, on a des stations vélo’v, on implante également de plus en plus de bornes de recharge pour véhicules électriques.

Le maire d'Ecully, Sébastien Michel

L'école EM Lyon va quitter Ecully et déménager à Lyon. Est-ce une grosse perte pour Ecully ? Qu'est-ce qu'il va y avoir à la place ?

Pour l’instant, ils ne sont pas encore partis ! (c'est prévu en 2022 ou 2023, ndlr). On a des contacts pour la suite, pour envisager qui pourrait s’installer à la place. On souhaite quelque chose qui rayonne au niveau national, voir international, on souhaite aussi que ça reste en lien avec l’enseignement supérieur, la recherche.

Je rappelle que le 2e campus de l’Institut Paul Bocuse verra le jour en 2022, toujours à Ecully. Juste à côté d’ITECH Lyon, de l’autre côté de la route. Ils vont doubler la taille de l’école. De l’autre côté de l’EM, on a aussi l’école centrale, qui a investi sur 3 ans 25M d’euros. Pour son développement. Qui fait partie d’ailleurs du plan d’action Etat/Région présenté au début de l’année 2021.

Donc on a un campus qui au global monte en puissance. On n’a pas d’inquiétude particulière. On a de très belles entreprises qui sont venues s’implanter ces dernières années à Ecully. On sait que l’attractivité reste là sur notre commune.

Votre troisième priorité pour 2021, c'est la sécurité ?

Oui, le troisième sujet, c’est fondamental pour nous aussi, c’est la sécurité et la tranquillité publique. On est en train de développer un projet global qui se traduit par le recrutement de policiers municipaux, on va doubler le nombre de policiers municipaux, mais la finalité, c’est de mettre en place un poste de police mutualisé police nationale/police municipale, on regrouperait dans le même bâtiment la police nationale et la police municipale pour créer des synergies et pouvoir répondre aux nouvelles problématiques de sécurité.

Même si on n’a pas les mêmes problèmes que certaines communes de la Métropole de Lyon, on a quand même une petite dégradation de la situation, en termeS notamment d’incivilités.

Le chemin de Charbonnières, fermé depuis 2016 suite à un éboulement, va-t-il rouvrir ?

On travaille avec la Métropole de Lyon pour la réouverture de ce chemin, oui.

On continue aussi de mettre le paquet pour le développement de la fibre dans la commune. C'est capital, notamment avec la forte augmentation du télétravail pendant la crise sanitaire. Sur le dernier trimestre 2020, on a raccordé 500 logements à la fibre. L’objectif, c’est d’avoir un taux de couverture de 100 % fin 2022.

Vous n'êtes pas élu à la Métropole de Lyon, vous êtes "juste" maire d'Ecully. Comment comptez-vous diriger la commune pendant votre mandat ?

Je suis un jeune maire (41 ans), je suis très attaché à la méthode, au partenariat, on a besoin de travailler collectivement. L’important pour moi, c’est de trouver une synergie, travailler ensemble, même si on a des différences politiques, même si on n’est pas d’accord sur tout, avec la Métropole de Lyon, avec les services de l’Etat.

J’ai souhaité garder mon activité professionnelle à côté. C’est aussi pour ça que je suis juste maire entre guillemets, je ne suis pas élu à la Métropole de Lyon, je pense qu’on a aussi besoin d’élus qui soient dans la "vraie" vie.

Le projet, à Ecully, c’est vraiment le partenariat, le rassemblement, on est dans la co-construction. C'est ma méthode.

Prochain rendez-vous : Vénissieux

 

Lire aussi : Métropole de Lyon - Horizon 2021 : ce qui va changer cette année à Rillieux-la-Pape

Lire aussi : Métropole de Lyon - Horizon 2021 : ce qui va changer cette année à Vaulx-en-Velin

Lire aussi : Métropole de Lyon - Horizon 2021 : ce qui va changer cette année à Caluire-et-Cuire

Lire aussi : Métropole de Lyon - Horizon 2021 : ce qui va changer cette année à Meyzieu

Lire aussi : Métropole de Lyon - Horizon 2021 : ce qui va changer cette année à Oullins

Lire aussi : Métropole de Lyon - Horizon 2021 : tout ce qu’il faut savoir sur les nombreux projets à Villeurbanne

Lire aussi : Métropole de Lyon - Horizon 2021 : tout ce qui va changer à Décines-Charpieu

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut