Villeurbanne continue sa transformation et inclut des aménagements pour la jeunesse. @WilliamPham
@WilliamPham

Métropole de Lyon : après la polémique, LFI annule un repas de rupture du jeûne à Villeurbanne

Le Parti radical de gauche avait dénoncé des "pratiques communautaristes" au sujet d'un repas pour la rupture du ramadan organisé par l’Union populaire et de La France insoumise à Villeurbanne, dans la Métropole de Lyon. Voyant la polémique enfler, l'Union Populaire annonce ce jeudi 28 avril avoir annulé l'évènement.

L’équipe de la fédération PRG  (Parti radical de gauche) du Rhône s’était fendue d’un communiqué le mardi 26 avril dernier afin de dénoncer l’organisation d’un repas pour la rupture du jeûne du Ramadan (l’iftar) à Villeurbanne, dans la Métropole de Lyon. Le parti s'était scandalisé d"une pratique communautariste" de l’Union populaire et de la France Insoumise, toutes les deux à l'initiative de ce repas, prévu ce vendredi 29 avril.

Le PRG dénonce un "mélange des genres néfaste et affligeant entre religieux et politique"


 

Pour Lyon Capitale, le mouvement Villeurbanne Insoumise confirme, ce jeudi 28 avril, avoir pris la décision d'annuler ce repas qui a tant fait parler à gauche. En clair, le PRG jugeait " particulièrement irresponsable de jouer avec la laïcité ! La fédération du Rhône et de la Métropole de Lyon du Parti radical de gauche (PRG) dénonce avec vigueur ce mélange des genres néfaste et affligeant entre religieux et politique. (…), ont-il expliqué par voie de communiqué. Et d'enfoncer un peu plus le clou :  En la matière, l’engagement clair et franc en faveur de la laïcité est, pour le PRG, indiscutable, non-négociable. Nous regrettons profondément que L’Union populaire et La France insoumise, qui n’en sont malheureusement pas à leur coup d’essai, continuent d’entretenir ce mélange des genres entre le politique et le religieux, plutôt que de se concentrer sur des projets laïcs et fraternels dans le cadre républicain qui est notre bien commun."

"Controverse politicienne"

Pour clore cette polémique sur le ramadan, le collectif Union Populaire a préféré couper court ."Le repas a été annulé au vu des proportions que nous trouvons inadaptées", avouent-ils. Par ailleurs, les élus LFI n'ont pas manqué de réagir à ce sujet. Gabriel Amard, actuel conseiller régional LFI d'Auvergne-Rhône-Alpes et fortement pressenti pour être candidat aux législatives dans la 6e circonscription du Rhône comme l'avançait Tribune de Lyon, a fait part de son étonnement sur les réseaux sociaux. "Je suis choqué par la controverse politicienne qui s’organise contre des militantes et militants qui voulaient bien faire en terme d’horaire. Je suis un militant laïque, notre agenda n’est jamais fixé par un agenda confessionnel quelqu’il soit. Ceci ne nous empêche pas d’être respectueux des croyants et des non-croyants. La politique ne se mêle pas de religion sauf à faire respecter la liberté de culte et la religion ne se mêle pas de politique. Tenons toutes et tous ce cap et nous vivrons en paix", a-t-il réagi.

Une "erreur" pour Van Styvendael

Côté PS,  le maire socialiste de Villeurbanne, Cédric Van Styvendael, avait fait mention "d'une faute politique" de la part de LFI. L'édile avait appelé au rassemblement des gauches en vu des législatives et a réaffirmé le besoin d'une position claire à gauche sur la question de la laïcité. "C'est une erreur de leur part, et cela donne à voir que les blocs de gauche ont besoin de penser notre rapport à la laïcité, ensemble. Pour moi il faut passer à autre chose, je ne vois pas plus de sous-entendus dans ce repas. J'ai souvent entendu Mélenchon dire que le religieux c'était au plus profond de son coeur et je partage cet avis. Si c'est leur position ça me va, mais s'ils veulent mélanger le religieux et le politique ça ne m'ira pas. Et je le dirais haut et fort malgré ma conviction, mon souhait, mon envie de la nécessité d'un accord entre toutes les gauches ", a expliqué le chef de la majorité à Villeurbanne.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut