@William Pham

Marion Maréchal évoque pour Lyon Capitale la candidature d'Eric Zemmour à la présidentielle

Dans un entretien à Lyon Capitale, Marion Maréchal, la directrice générale de l'Issep (Institut des sciences sociales, économiques et politiques), à Lyon, évoque notamment l'éventuelle candidature d'Eric Zemmour à l'élection présidentielle française de 2022.

Eric Zemmour aux avant-postes. Ce mercredi 8 septembre, le chroniqueur a beaucoup fait parler de lui. Involontairement. Dans la matinée, la cour d’appel de Paris l'a relaxé alors qu'il était poursuivi pour injure et provocation à la haine après une violente diatribe contre l’islam et l’immigration prononcée en 2019 lors d’un rassemblement politique à Paris. En début de soirée, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), réuni en assemblée plénière, a demandé aux médias audiovisuels de "décompter les interventions de Monsieur Éric Zemmour portant sur le débat politique national" dès le 9 septembre.

@William Pham

Dans un long entretien à Lyon Capitale, à retrouver ici,  Marion Maréchal, petite-fille de Jean-Marie Le Pen et nièce de Marine Le Pen, ancienne députée frontiste aujourd'hui directrice générale de l'Issep (Institut des sciences sociales, économiques et politiques), située à Confluence, s'est exprimée sur l'éventuelle candidature d'Eric Zemmour. L'ancien directeur des études de l'Issep, Pierre Meurin, coordonne aujourd’hui au niveau national la campagne d’affichage pour la candidature de l'éditorialiste en 2022. "Je rappelle que l'Issep est une école. Elle n'a aucun lien avec des partis ou des candidats. Après, il peut y avoir des individualités qui s'engagent pour un tel ou un tel. Pierre a fait ce choix et il a d’ailleurs quitté ses fonctions à l'Issep." Et de poursuivre : "A priori si Eric Zemmour part, il le fera sur espace considéré comme laissé entre des électeurs du RN désabusés et lassés et des électeurs de LR qui se sentent trahis."

 

> L'entretien intégral de Marion Maréchal est à retrouver sur notre boutique, ici.
Loin des contraintes politiciennes, l'ancienne élue frontiste évoque son héritage politique, l'avenir du Rassemblement national, l'union des droites, Eric Zemmour et son possible retour en politique. Selon un sondage Ifop, Marion Maréchal est créditée de 28 % des intentions de vote.
> Cet interview sera également disponible (en payant) dès le 22 septembre sur www.lyoncapitale.fr .

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut