Malaise au Grand Lyon : un agent se suicide

Depuis quelques semaines, des agents de la propreté du Grand Lyon se plaignent d’être maltraités par leur direction. Un des leurs s’est donné la mort en se jetant d’un pont de Lyon.

Il avait 33 ans et respirait la joie de vivre d’après ses collègues. Et pourtant, le mois dernier, cet agent de la propreté, employé du Grand Lyon s’est donné la mort en se jetant d’un pont de Lyon. Qu’est-ce qui a poussé cet homme à se tuer ? D’après nos informations, le jeune homme ne supportait plus les brimades de l’un de ses supérieurs. Contacté par nos soins, le Grand Lyon n’a pour l’heure toujours pas réagi.

De son côté, la CGT (service propreté du Grand Lyon), a choisi de faire profil bas, en attendant la conclusion d’une enquête policière qui suit son cours. “La famille est sous le choc. Ils ne comprennent toujours pas son geste. Par respect pour eux, je préfère ne pas trop en dire”, nous confiera un représentant du syndicat. Pourtant, en insistant un peu, le délégué CGT lâchera : “Je suis vraiment embêté car j’ai beaucoup de choses à dire sur ce qui passe au Grand Lyon mais je me dois de respecter la famille de la victime.”

Intimidations, humiliations, selon plusieurs salariés, un certain malaise règne au sein du service propreté du Grand Lyon. “On subit une grosse pression de la part de nos chefs. Ils font tout pour te faire craquer, en te faisant passer pour un moins que rien. Et le pire, c’est que ça marche”, confie un salarié qui a souhaité garder l’anonymat. Même si pour l’heure rien n’indique que le suicide est lié à son poste d’agent de la propreté au Grand Lyon, la CGT a décidé de saisir le Comité d’hygiène et de sécurité (CHS) afin de faire toute la lumière sur ce suicide et le mal être croissant des agents du Grand Lyon.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut