Grégory Doucet (EELV) © Antoine Merlet

Mairie de Lyon : un contrat pour la transition écologique soutenu par 56 associations

Encore candidat à la mairie de Lyon, Grégory Doucet avait signé le "Pacte pour la transition". Un contrat soutenu par 56 associations à dimensions sociales et souvent écologistes, qui propose 32 mesures en direction de l'élu. Le collectif fait le point neuf mois après son élection aujourd'hui.

56 mouvements et associations pour aider les élus à adopter une politique verte politiquement acceptable. C'est le défi que lance le "Pacte pour la transition", un collectif de plusieurs dizaines de mouvements dont Greenpeace, le Secours Catholique ou encore la Ligue des Droits de l'Homme. Un cocktail associatif fédéré autour de trois grands principes :  sensibiliser et former à l'écologie, construire des politiques locales écologiques, et intégrer la dimension climatique dans les processus de décision politique.

Une vision ambitieuse qui s'est organisée en 2018 sous la forme de 32 mesures proposées aux candidats se présentants aux élections locales. Pour donner un ordre d'idée des mesures en voici quelques unes : "Alimenter les bâtiments et l'éclairage publics en énergie 100 % renouvelable et locale", mais aussi "Mettre fin au développement de grandes surfaces commerciales sur le territoire" ou encore "garantir l'accès à un logement abordable et décent pour toutes et tous". Sans soutenir une ligne directrice décroissante, les mesures se veulent pragmatiques et facilement réalisables au cours d'un mandat d'élu local.

4 mesures du Pacte déjà mises en place à Lyon

Le maire de la ville de Lyon, Grégory Doucet, avait signé ce qui s'apparente à un contrat moral alors qu'il n'était que candidat à la mairie. C'est pourquoi neuf mois après sa prise de fonction, le collectif gérant le "Pacte pour la transition" fait un premier point sur ses avancées.

A la lecture du communiqué, on se rend rapidement compte que l'équipe municipale en place a déjà raisonnablement avancé puisque quatre des mesures du contrat sont déjà actées, et dix-sept en passe de l'être. Parmi celles-ci : "Se doter d'une politique ambitieuse d'achats publics responsables", "Limiter la place de la publicité dans l'espace public". Inversement, le collectif du "Pacte" pointe l'absence d'avancées pour cinq mesures dont toutes celles liées au volet "Démocratie" du contrat. De quoi donner du grain à moudre aux détracteurs de Grégory Doucet, souvent accusé de ne pas répondre à ses opposants.

Une portée politique faible

Poudre aux yeux ou vrai levier politique permettant d'avancer vers une politique plus écologique ? Difficile à dire tant les mesures sont variées. Parmi celles déjà validées par le maire EELV : "Adhérer aux monnaies locales". Le rapport met en avant l'utilisation de la Gonette que propose la mairie de Lyon auprès des salaires des agents ou des élus. Pas de quoi convaincre à un réel changement envers le climat pour l'instant.

 

 

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut