© Tim Douet

Lyon : un détenu condamné en appel pour l'agression sexuelle d'une médecin

Relaxé en première instance, un détenu a été condamné en appel pour avoir agressé une médecin en décembre 2019 au sein de la maison d'arrêt de Corbas.

Relaxé en première instance le 29 février dernier, un détenu a été condamné en appel à 4 mois d'emprisonnement ferme pour des faits d'agression sexuelle. Le 17 décembre 2019, ce détenu s'était plaint de douleurs au bas-ventre et aux testicules. Lorsque la médecin l’a ausculté, elle a été agressée par le suspect qui l'a forcée à toucher son sexe avant que celui-ci se masturbe devant elle. Devant les juges, l’homme avait seulement reconnu la masturbation, expliquant que c’était la seule chose qui soulageait sa douleur. Son avocat avait pointé du doigt le fait que la praticienne avait salué normalement le détenu à l’issue de la consultation et que son client avait bien un kyste aux parties génitales. Le suspect avait tout de même écopé de six mois de prison pour rébellion. Cette nouvelle peine de 4 mois va être confondue avec celle de 6 mois prononcée en février.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut