place république coeur presqu'île Lyon
Agence FOLIA Urbanisme et Paysage

Lyon se refait une beauté à 27 millions d'euros

Le projet Cœur Presqu'Île, dont les jalons ont été posés en 2010, devrait se concrétiser dans les prochains mois. La mairie et la Métropole ont débloqué un peu moins de 30 millions d'euros pour "rénover et embellir 10 espaces publics emblématiques" du centre de Lyon. Des pentes de la Croix-Rousse jusqu'à Perrache, de gros travaux sont à attendre entre 2018 et 2020.

À la mairie de Lyon, le constat est clair : la Presqu'Île vieillit. Les espaces subissent le passage du temps, et certaines structures ne sont plus adaptées aux quelque 11 millions de piétons qui y passent chaque année. Avec le projet Cœur Presqu'Île, mené de concert entre la Métropole et la mairie, les élus annoncent un certain nombre de projets de rénovation des espaces publics entre Rhône et Saône. Un projet d'envergure, dont le budget qui s'élève à 27 millions d'euros laisse penser que les travaux seront conséquents. Pourtant, si certains aménagements semblent indispensables, d'autres peuvent sembler superflus, ou laisser un peu dubitatifs. Dans la liste des projets attendus, on retrouve par exemple la requalification de la place Chardonnet. L'objectif est de la rendre plus piétonne, et la question se pose d'en limiter l'accès aux voitures. Plus bas, du côté des Terreaux, c'est tout le revêtement de la place qui va être repris, en plus de la rénovation coûteuse (2,5 millions d'euros) de la fontaine Bartholdi. De l'autre côté de l'Hôtel de Ville, en face de l'Opéra, le projet est de réaménager la place qui sépare les bâtiments en un espace entièrement piéton. Enfin, la rue Victor Hugo qui a depuis quelques années pris un coup de vieux devrait bénéficier d'un nouveau revêtement au sol en pierres naturelles. Là où on se pose des questions, c'est quand la mairie annonce vouloir faire de la place Ampère un "poumon vert". Sur un espace aussi limité, difficile d'imaginer l'implantation d'un vrai espace vert, entre le métro et le Mc Donald. Aussi, lors de la présentation du projet, l'annonce de l'ajout de nouvelles "fontaines sèches" sur la place des Terreaux a laissé quelques interrogations dans l'assistance. Enfin, et pour des raisons de sécurité, de gros blocs de béton et du mobilier urbain seront installés définitivement sur la rue de la République et la place de la Comédie pour empêcher les véhicules d'y entrer.

à lire également
Bastion Social
Dans la nuit du lundi 9 avril au mardi 10 avril, le bar associatif du Bastion social (ex-Gud) de Lyon a été attaqué par des militants d’extrême gauche. La façade du Pavillon noir, le bar du Bastion social (nouveau nom du Gud), a été attaquée par le GALE (Groupe Antifasciste Lyon et Environs) dans la […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut