Centre équestre de Lyon

Lyon : plus de 500 cavaliers manifestent ce samedi

Les acteurs de la filière équestre manifestent ce samedi 3 décembre à partir de 14 h à Lyon, pour lutter contre la hausse de la TVA équestre.

La filière équestre est en colère. Avec plus de 83 000 licenciés en Auvergne-Rhône-Alpes et 692 000 à l'échelle nationale, le centre régional d'équitation proteste contre le projet de loi du gouvernement visant à appliquer un taux de TVA de 20 % sur les activités équestres.

La Fédération Française d'Equitation et le Groupement hippique national invitent les acteurs de la filière équine à se mobiliser dans tout l'Hexagone samedi 3 décembre. A Lyon, le rassemblement concerne déjà plus de 500 cavaliers et dirigeants de poney-clubs. Le rendez-vous est donné à 14 h au Palais des Sports de Gerland (Lyon 7e). Le cortège de piétons, camions et poneys "tenus en main" marchera direction la place Bellecour aux alentours de 16 h.

"Défendre le retour à une TVA réduite pour les activités équestres"

Le Groupement hippique national (GHN), association qui accompagne les entrepreneurs du monde du cheval dans leurs activités de gestion, et la Fédération Française d'Equitation (FFE) n'en sont pas à leur premier coup d'essai. En 2013, la filière équine manifestait afin de faire entendre leur voix quant au passage de la TVA à 20% en France, référence à l’échelle européenne. Pourtant, l’équitation française bénéficiait jusque-là d’un taux réduit à 5,5%.

Le gouvernement propose d'augmenter la TVA à 20 % sur les activités équestres, en appliquant l'article 49-3 lors de la lecture du projet de loi de finances 2023. Les licenciés risqueraient alors de voir leurs factures augmentées. Pour rappel, à l’échelle européenne, la directive TVA de 2006 liste dans son annexe III des biens et des services sur lesquels les états-membres peuvent appliquer un taux réduit.

"Comme jusqu'à ce jour, nous allons poursuivre notre mobilisation pleine et entière pour que le Gouvernement et le Parlement puissent soutenir le retour à un taux réduit de TVA pour les activités équestres au cours de la procédure législative qui se poursuit au Sénat", soulignent Serge Lecomte, président de la FFE et Philippe Audige, président du GHN.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut