Lyon : le Covid perturbe le procès d’un braquage de fourgon à 38 millions d’euros

Six hommes originaires de la région lyonnaise et de Haute-Savoie devaient être jugés par la cour d’assises de Lyon à partir de lundi 22 novembre, pour le braquage, en 2017, d’un fourgon blindé contenant 40 millions de francs suisses. Le procès a été renvoyé au 7 juin 2022, l’un des accusés ayant été testé positif au Covid-19.

En mai 2017, six braqueurs s’étaient enfuis de Suisse avec près de 40 millions de francs suisses (38 millions d’euros), volés lors du braquage nocturne d’un fourgon blindé. Interpellés près d’Annecy, quelques heures après leur méfait, les suspects âgés de 37 à 52 ans devaient être jugés devant la cour d’assises de Lyon à partir de ce lundi 22 novembre. 

C’était avant que le Covid ne vienne perturber le calendrier du tribunal. Selon l’AFP, l’un des accusés à été testé positif au Covid-19. "Il m’a appelé dans la soirée de vendredi, il présente des symptômes importants", a indiqué à la cour son avocat Julien Charle. Le suspect "doit rester isolé durant une période de dix jours", a ajouté le pénaliste, se déclarant opposé à l’éventualité d’une disjonction. "Il me paraît totalement inconcevable de le juger sans les autres accusés".

Reporté au 7 juin 2022

La cour a donc décidé de renvoyer l’affaire, jugeant "nécessaire de juger les six accusés ensemble", a déclaré le président Éric Chalbost. L'audience a été reprogrammée au 7 juin 2022. Le procès devait durer dix jours. Deux des six suspects restent détenus et quatre demeurent sous contrôle judiciaire alors qu’ils sont accusés de vol à main armée en bande organisée, enlèvement et séquestration. 

Lire aussi : Lyon : six hommes jugés après un braquage de fourgon à 40 millions de francs suisses 


Au moi de mai 2021, Lyon Capitale avait longuement traité la question des braquages à Lyon et dans la Métropole après plusieurs attaques lourdement armées. Des articles à retrouver ci-dessous. 

Lyon : dix ans après, le retour des braquages

Lyon : braquages, stups et voitures-béliers

David Metaxas, avocat : "On constate un phénomène de revivance des braquages à Lyon"

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut