Laurence Fautra
Laurence Fautra © Tim Douet

Lyon : Laurence Fautra veut un métro jusqu'à Décines et lui donne un nom

Lors du conseil métropolitain, la maire de Décines, Laurence Fautra, a plaidé pour un métro qui desservirait l'Est lyonnais. Elle a même suggéré un nom qui couronne indirectement un autre projet.

Ce lundi, la métropole de Lyon a voté un budget de 650 000 euros pour "création, aménagement et entretien de voirie", dans le cadre de l’expérimentation de deux navettes autonomes Navya qui assureront la liaison entre l'arrêt de tram T3 Décines Grand Large et le Parc OL (lire ici).

À cette occasion, la maire de Décines, Laurence Fautra, a salué un véhicule qui "préfigure pleinement la ville de demain", tout en s'interrogeant sur l'usage d'une navette "à la capacité relativement faible" (15 places). Ainsi, pour l'élue,"le progrès technique ne doit pas faire oublier le plus important : l'enjeu impératif et urgent des mobilités pour l'Est lyonnais. Une navette autonome n'est pas près de remplacer le sacro-saint métro. Nous devons disposer d'un moyen de transport lourd pour irriguer nos communes". Dans un contexte où la ligne T3 est déjà largement saturée et ne peut accueillir plus de rame à cause du contrat Rhône, en cours de renégociation, Laurence Fautra a ainsi plaidé pour la construction d'un métro qui desservirait l'Est.

Une idée soulignée par le groupe Les Républicains de la métropole de Lyon sur les réseaux sociaux : "Elle a déjà d'ailleurs une petite idée de son futur nom". En effet, pour la maire de Décines "le Métro F doit être acté, c'est une évidence". Là où les choses deviennent encore plus intéressantes, c'est que c'est prise de parole couronne une autre "évidence", celle de la construction du métro E. Ce dernier était jusqu'à présent qualifié d’électoral par le groupe les Républicains, puisque Gérard Collomb en avait fait une promesse de campagne lors des dernières municipales. De là à croire que le projet semble inéluctable, il n'y a qu'un pas que l'évocation d'une ligne F franchit allègrement, comme la suite logique d'un E entre Tassin et Lyon Part-Dieu* !

*La ligne E ne doit relier Tassin à la presqu’île, mais la pression citoyenne est de plus en plus forte pour qu'elle aille jusqu'à la Part-Dieu (lire ici). 

à lire également
Bruno Bernard, le président écologiste de la Métropole, a été élu ce lundi président du Sytral. Il souhaite lancer un vaste plan d’investissement, et investir sur ce mandat près de 3 milliards d’euros. Dans de nouveaux bus ? De nouveaux métros ?
3 commentaires
  1. JANUS - 13 mai 2019

    Elle y va de son petit refrain, connait-elle le prix à payer pour une ligne de métro complète ?
    Et qui en payera réellement le coût ?

  2. K-L - 14 mai 2019

    Si le E se fait, ce sera pas avant 2030 (voire plus s'il va jusqu'à Part Dieu). Alors, une hypothétique ligne F (sur un secteur déjà bien desservi) qui ferait doublon avec la ligne T3... On aura largement eu le temps de régler les problématiques avec Rhon'Express et augmenter la fréquence de la ligne T3.

    Et ce n'est pas en tentant de lui donner un nom que ça rendra le projet plus crédible.

  3. Cmsupra - 10 juin 2019

    Le metro E doit être prolongé à Part-dieu Est (Villette) dès 2030, ce qui permettra d'envisager un futur prolongement à l'Est notamment pour désengorger la ligne C1 qui est saturée, et pourquoi pas desservir le stade et l'aéroport.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut