Rhônexpress
© Mr. Ibou

Lyon : il y a plus cher que Rhônexpress dans le monde, mais...

En plein bras de fer avec le Sytral et la métropole de Lyon pour la renégociation de son contrat, Rhônexpress soigne son image. Dans un article posté sur son site, Rhônexpress indique n'être "seulement qu'en 8e position des navettes air/rail sur le plan mondial". Néanmoins, cette affirmation peut être relativisée sur un point important.

"Décrié pour son tarif longtemps jugé "comme le plus cher au monde", Rhônexpress se positionne seulement à la 8e position des navettes air/rail sur le plan mondial, en comparant le prix d’un billet aller simple".A travers un billet sur son site institutionnel, Rhônexpress, navette entre Lyon et l'aéroport Saint-Exupéry, soigne son image.

Des renégociations du contrat sont actuellement en cours entre la métropole de Lyon, le Sytral et Rhônexpress. Les deux premiers souhaitent que le prix de la navette baisse, que la concurrence soit ouverte et que les liaisons vers l'est bénéficient d'amélioration. Rhônexpress, dont la rapidité et le confort n'ont jamais été remis en question fourbit ses arguments en matière de prix, en publiant un comparatif qui montre qu'il n'est qu'à la 8e position si on compare les tarifs d'autres navettes par le rail dans le monde.

Le concessionnaire produit ainsi un classement à l'appui pour asseoir ses arguments (le prix avancé pour Rhônexpress est celui d'une réservation via Internet : 15,20 euros. En direct, le prix de l'aller est de 16,30 euros, ce qui ne change pas ce classement) :

1) Stockholm / Arlanda Express : 28,50 €
2) Londres / Heathrow Express : 28,09 €
3) Londres / Stansted Express : 21,24 €
4) Londres / Gatwick Express : 20,00 €
5) Oslo / Flytoget : 19,76 €
6) Toronto / Airport Express : 19,06 €
7) Narita (Japon) / Narita Express : 16,80 €
8) Lyon / Rhônexpress : 15,20 €
9) Milan / Malpensa Express : 13,00 €
10) Hong / Kong MTR : 12,73 €
11) Kuala Lumpur / Klia Ekspres : 11,93 €
12) Johannesburg / Gautrain : 11,85 €
13) Vienne / CAT : 11,00 €
14) Brisbane / AirTrain : 10,05 €
15) Moscou / Aeroexpress : 6,35 €

(source Rhônexpress)

Cette question de la concurrence qui change tout

Grâce à ce tableau, Rhônexpress peut ainsi rappeler que certaines navettes par rail sont bien plus chères que la Lyonnaise. Néanmoins, il manque un détail de très grande importance. Tous ceux qui sont devant Rhônexpress sont en concurrence avec d'autres solutions de type bus direct ou express, métro, train. Ainsi, en Suède, il est possible de prendre le Stockholm Arlanda Express via rail pour 28,50 euros, ou les bus de Flygbussarna pour 11 euros. Londres a également son panel d'alternative dont le fameux tube, métro, qui permet d'atteindre l'aéroport d'Heathrow moins rapidement, mais pour 6,70 euros, ou les trains TFL / Thameslink. À Oslo, on retrouve également une alternative avec les bus Flybussen, dont le trajet est plus cher qu'un ticket Rhônexpress si on veut être précis (18,90 euros). Toronto a aussi ses navettes bus jusqu'à l'aéroport dont certaines gratuites. Enfin, au Japon, le Narita Express est en concurrence avec les bus "limousine" (là encore à des tarifs qui peuvent largement dépasser un ticket Rhônexpress), ainsi que des solutions par trains.

L'absence d'écosystème concurrentiel à Lyon 

À Lyon, aucun service de car express n'est pour l'instant proposé pour se rendre à l'aéroport, ni de tramway, métro ou train. TCL propose bien depuis début septembre des bus classiques qui desservent la gare routière de Saint-Exupéry, depuis la station du tramway T3 Meyzieu Z.I. (lire ici). Il est possible de les prendre pour le prix d'un ticket de métro ou d'un abonnement TCL tout en acceptant de ne disposer d'aucun emplacement dédié aux bagages, d'une fréquence peu soutenue et d'un trajet d'une heure (contre 30 minutes pour Rhônexpress).

Néanmoins, cette solution qui s'apparenterait plus à du bricolage pour les voyageurs ne se rapproche pas des autres alternatives majeures proposées dans les autres villes présentes avant Rhônexpress dans son classement. C'est bien cet écosystème concurrentiel présent ailleurs et absent à Lyon qui peut changer la lecture de ce classement.

En juin 2019, le tribunal administratif de Lyon a autorisé la présence de bus entre le centre-ville et l'aéroport Saint-Exupéry, estimant que "L'exclusivité dont se prévaut la société requérante ne vaut qu’en ce qui concerne l’objet de la concession, à savoir le transport de voyageurs par voie ferroviaire". Cette décision a remis en cause le monopole Rhônexpress et le Sytral espère voir arriver d'ici la fin de l'année des cars qui assureraient la liaison en direct pour un prix autour de 8 euros, ce que l'on peut déjà retrouver dans d'autres villes. Lorsqu'ils seront en place, il sera difficile de relativiser le classement mis en avant pour Rhônexpress. Ce qui n'est pas le cas pour le moment.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut